mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

Felix Tokoragi et l’homme qui l’avait agressé à la hache, condamnés pour violences réciproques

Publié le

Le maire de Makemo, Félix Tokoragi et l'administré qui avait tenté de le frapper avec une hache ont été condamnés pour des faits de violences réciproques. Pour punir son agresseur, le tavana avait demandé au mutoi de la commune de le menotter à un poteau en plein soleil.

Publié le 25/11/2021 à 15:36 - Mise à jour le 25/11/2021 à 16:08
Lecture < 1 min.

Le maire de Makemo, Félix Tokoragi et l'administré qui avait tenté de le frapper avec une hache ont été condamnés pour des faits de violences réciproques. Pour punir son agresseur, le tavana avait demandé au mutoi de la commune de le menotter à un poteau en plein soleil.

Les faits se sont déroulés en décembre 2017. Des employés de la commune avaient entamé l’élagage d’arbres et de cocotiers, se trouvant parfois sur des propriétés privées. Une intervention qui n’a pas plu à un administré. ”J’étais dans ma voiture et l’individu m’a vu arriver. Il m’a arrêté et il s’est mis à frapper mon véhicule et à m’insulter. Ensuite, il est rentré chez lui et est revenu quelques minutes plus tard avec une hache. Il a tenté de frapper le chauffeur et un agent“, racontait à l’époque Félix Tokoragi.

Après l’avoir maitrisé, le maire a menotté l’individu avec l’aide de la police municipale avant de l’emmener à la mairie. ”Nous n’avons pas les infrastructures pour recevoir cet individu. Nous avons donc décidé de le mettre au poteau en attendant les instructions du procureur de la République. Le médecin est venu et a constaté que cet habitant est un dégénéré. Ce n’est pas la première fois qu’il agit comme cela. J’ai déjà déposé plainte contre lui une quinzaine de fois“, expliquait le maire qui déclarait accepter “toute la responsabilité” de ses actes. “Ce mec est un perturbateur. Les Jeux commencent dimanche, s’il réitère son action, il se retrouvera à nouveau sous le poteau.”

L’homme avait passé plusieurs heures menotté avant d’être relâché sur demande du procureur.

Ce jeudi, le maire de Makemo a été condamné à 100 000 Fcfp d’amende. Son agresseur à 6 mois de prison avec sursis et 50 000 Fcfp d’amende.

infos coronavirus