vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Affaire Radio Tefana : le très attendu délibéré tombe ce mardi

Publié le

C’est ce mardi que le tribunal correctionnel de Papeete doit rendre son délibéré dans l’affaire Radio Tefana. Le procès avait défrayé la chronique, mi-juin, du fait de la présence d’Oscar Temaru sur le banc des accusés. Au terme de 4 jours de procès, du dépôt de plusieurs QPC et de l’audition de pas moins de 13 témoins, le procureur avait alors requis 5 millions de Fcfp d’amende, mais pas d’inéligibilité pour le leader indépendantiste.

Publié le 09/09/2019 à 16:47 - Mise à jour le 10/09/2019 à 9:39
Lecture < 1 min.

C’est ce mardi que le tribunal correctionnel de Papeete doit rendre son délibéré dans l’affaire Radio Tefana. Le procès avait défrayé la chronique, mi-juin, du fait de la présence d’Oscar Temaru sur le banc des accusés. Au terme de 4 jours de procès, du dépôt de plusieurs QPC et de l’audition de pas moins de 13 témoins, le procureur avait alors requis 5 millions de Fcfp d’amende, mais pas d’inéligibilité pour le leader indépendantiste.

L’avenir de Radio Tefana se joue ce mardi au tribunal correctionnel de Papeete.

Oscar Temaru, le maire de Faa’a, comparaissait mi-juin pour prise illégale d’intérêts après avoir autorisé l’octroi de fonds publics à la radio communale alors qu’elle véhiculait l’idéologie du parti indépendantiste. Un conflit d’intérêt moral et politique, avait souligné le tribunal.

Le procureur de la République Hervé Leroy avait alors requis 5 millions de Fcfp d’amende contre le leader du Tavini Huiraatira, mais pas d’inéligibilité. L’hypothèse n’est toutefois pas écartée jusqu’à l’énoncé du délibéré.

Vito Maamaatuaiahutapu et Heinui Le Caill, ancien et actuel présidents du conseil d’administration, sont eux poursuivis pour recel de prise illégale d’intérêts.
Le procureur avait requis à leur encontre respectivement : 1 million et 400 000 Fcfp d’amende.

Parmi les réquisitions également : 20 millions de Fcfp contre Radio Tefana, dont la moitié avec sursis.

Par le passé, d’autres radios communales avaient également mené leurs leaders au tribunal.
Dans l’affaire Radio Bleue, Emile Vernaudon, accusé de détournement de fonds publics, usage de faux et abus de confiance, avait écopé d’une peine de prison ferme et de 5 ans d’inéligibilité.
L’affaire Radio Maohi avait quant à elle abouti à une amende de 2 millions de Fcfp à l’encontre d’Edouard Fritch.

Comme durant la première phase du procès, les militants du parti indépendantiste se donnent rendez-vous ce mardi à partir de 6 heures à Tarahoi, devant la stèle de Pouvana a Oopa, pour soutenir leur leader puis prier ensemble.

Oscar Temaru sera l’invité de nos journaux mardi soir.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.