lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

La Croix-Rouge cambriolée

Publié le

Les cambriolages se suivent mais ne se ressemblent pas. Vendredi soir, ce sont les locaux de la Croix-Rouge à Pirae qui ont été la cible d’au moins deux voleurs cagoulés. Les bureaux ont été saccagés et plusieurs objets ont été dérobés.

Publié le 11/04/2020 à 17:38 - Mise à jour le 11/04/2020 à 17:38
Lecture < 1 min.

Les cambriolages se suivent mais ne se ressemblent pas. Vendredi soir, ce sont les locaux de la Croix-Rouge à Pirae qui ont été la cible d’au moins deux voleurs cagoulés. Les bureaux ont été saccagés et plusieurs objets ont été dérobés.

Les voleurs se sont introduits dans le local de la Croix-Rouge par une fenêtre, après en avoir tordu les barreaux de protection. Alerté par le bruit, le gardien du site est entré dans le local et s’est battu avec l’un des voleurs, pendant que son épouse appelait la police.

L’individu en question a réussi à prendre la fuite, mais un autre voleur a été interpellé par le fils du gardien et un policier rapidement arrivé sur place. Le bilan est plutôt alarmant pour Maeva Drach, la responsable de la délégation polynésienne de la Croix-Rouge. Plusieurs meubles ont été cassés, plusieurs objets et matériaux ont été dérobés, dont un ordinateur portable et un coffre-fort. Ce coffre-fort contenait les clés de certains bureaux et des véhicules de la Croix-Rouge ainsi que l’argent qui devait servir à aider les familles les plus démunies. La responsable de la Croix-Rouge est désespérée.

« On ne sait plus comment faire parce qu’on met tout en œuvre pour aider les gens et puis à côté de ça il y a des gens peu scrupuleux, souffle-t-elle. C’est certainement lié au confinement, mais c’est aussi le cas depuis 2013, donc il n’y a pas que le confinement. Mais il y a des gens qui s’en fichent royalement et qui se disent, la Croix-Rouge, ça peut être intéressant de voler, alors que c’est destiné à des gens en difficulté. »

Les dégâts ont été évalués à près de 200.000 francs. Une enquête a été ouverte pour retrouver tous les voleurs ainsi que les objets dérobés. Ils risquent une forte amende et 15 ans de prison.

infos coronavirus