mercredi 24 février 2021
A VOIR

|

Inondations : vers un bilan « grave » sur la côte Est

Publié le

Publié le 12/12/2015 à 13:09 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:53
Lecture 2 minutes

Samedi, les pluies ont causé de nombreux dégâts. Une cellule de crise a été activée par le Pays afin de faire face à la situation. Le président Édouard Fritch et le ministre de l’Équipement, Albert Solia, se sont rendus sur place afin de superviser et de coordonner les moyens mis en œuvre. 

Ce dimanche, le ministre du Logement Tearii Alpha s’est rendu sur la côte Est. Plusieurs équipes ont été chargées de recenser les familles sinistrées, dégâts des eaux, maisons détruites. « Le bilan est assez grave », a déclaré le ministre. Le recensement permettra de faire un bilan plus précis. Mais déjà, Tearii Alpha estime que l’état de calamité naturelle pourra être déclaré en conseil des ministres extraordinaire lundi. « Ce qui va permettre ensuite la mise en oeuvre de toutes les aides matérielles et les réparations officielles. L’Équipement a encore beaucoup de travail à faire pour sécuriser les berges. Nous, en terme de réponse pour l’habitat, l’OPH va lancer les procédures pour les réparations et les constructions », explique Tearii Alpha. 

Selon le ministre, les aides pourront être proposées d’ici 3 semaines à 1 mois sur le terrain, le temps de lancer un « appel d’offres en mesure d’urgence ». En attendant, « tout ce qu’on peut faire aujourd’hui c’est loger en urgence les familles qui n’ont plus de maison dans des logements libres de l’OPH et je pense que la coordination avec les mairies est importante puisque toutes les mairies ont un plan communal de sauvegarde, utiliser les lieux d’hébergement d’urgence des communes avant la réponse individuelle », a déclaré le ministre au micro de Tahiti Nui Télévision. 

À Mahina, le maire Damas Teuira estime qu’au moins 5 maisons devront être reconstruites. « Nous allons aujourd’hui identifier toutes les familles dans le besoin et procéder par liste prioritaire pour toutes les interventions », a expliqué le maire. Le village de Orofara a également été touché. Le pont d’accès n’existe plus selon le maire. À Ahonu, beaucoup ont « tout perdu » souligne le maire. Ce dimanche, un conteneur se trouvant « en plein milieu du lit de la rivière », doit être dégagé. 

Le maire de Hitia’a O Te Ra, Dauphin Domingo, estime que sa commune est presque entièrement dévastée. Il appelle à la solidarité de la population et à la mobilisation pour reconstruire. Dauphin Domingo estime qu’une cinquantaine de maisons auraient été touchées par les inondations. 

À Tiarei,  une cellule de crise a été mise en place. La salle paroissiale est ouverte  pour recueillir les dons et venir en aide aux sinistrés. Sur les réseaux sociaux, chacun tente de lancer des appels, d’apporter son aide. Un homme propose de prêter sa maison à Mahina pour deux semaines. Il donne son contact : 89 56 00 45 (Philippe Wartak)
L’électricité a été coupée dans plusieurs zones. 
Le corps de l’homme disparu samedi dans la vallée de la Papenoo a été retrouvé ce dimanche selon nos confrères de La Dépêche de Tahiti. Il serait décédé à la suite d’un important éboulement. 
 

Rédaction Web (Interviews : Thierry Teamo / Tauhiti Tauniua Mu San)

Tearii Alpha, ministre de l’Equipement

Dauphin Domingo, maire de Hitia’a O Te Ra

Damas Teuira, maire de Mahina

Quelques images des dégâts à Tiarei

infos coronavirus