samedi 26 septembre 2020
A VOIR

|

Requins dans un navire chinois : les associations pour la protection de l’environnement veulent porter plainte

Publié le

Les autorités assurent qu'aucune pêche illégale n'a eu lieu. Mais la fédération des associations de protection de l'environnement n'en démord pas : le navire chinois dans lequel auraient été retrouvés des requins morts à Arutua, doit être sanctionné.

Publié le 09/04/2020 à 17:08 - Mise à jour le 09/04/2020 à 17:33
Lecture < 1 min.

Les autorités assurent qu'aucune pêche illégale n'a eu lieu. Mais la fédération des associations de protection de l'environnement n'en démord pas : le navire chinois dans lequel auraient été retrouvés des requins morts à Arutua, doit être sanctionné.

De la chair et des ailerons de requins auraient été retrouvés dans le navire chinois Shen Gang Shun 1 échoué à Arutua. Le maire de la commune avait fait part de son intention de se tourner vers la justice.

Dans un communiqué le vice-président Teva Rohfritsch expliquait le lendemain qu’aucune pêche illégale n’avait eu lieu dans les eaux polynésiennes et que le poisson était destiné à un circuit de vente étranger.

Lire aussi : « Aucun navire étranger ne pêche dans les eaux polynésiennes » garantit l’État

Une réponse qui ne satisfait pas la fédération des associations de protection de l’environnement Te Ora Naho, qui annonce vouloir déposer plainte. « Comment un Pays comme la Polynésie française qui est fière, et à juste titre, d’être le plus grand sanctuaire de requins au monde, permettrait que sa Zone Economique Exclusive soit quotidiennement traversée par des bateaux étrangers qui ont des cales remplies de requins morts ? », écrit la fédération dans son communiqué. « Comment notre Pays, dans ses contrôles, pourrait laisser passer ces prises de requins congelés, lorsque ces bateaux de pêche, connus pour surexploiter la biomasse halieutique et éroder la biodiversité de notre océan Pacifique, au pourtour de notre ZEE en particulier, viennent dans notre port de Papeete pour des facilités telles que réparations, carénages, transbordements et déchargements occasionnels de poissons, approvisionnements en nourriture, carburant …etc ? »

Te ora Naho espère que sa plainte conduira à « des sanctions exemplaires », et rappelle que malgré « la crise sanitaire et économique mondiale engendrée par le Covid 19 », les lois « doivent continuer à s’appliquer »

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Moorea : une reprise touristique plutôt timide, la clientèle locale...

Depuis le 15 juillet dernier, le pays a réouvert les vols internationaux. Une ouverture très attendue par les professionnels du touristique durement touchés par le confinement. Plus de deux mois plus tard à Moorea, force est de constater que la reprise demeure timide. Et c’est la venue sur l’île sœur de résidents d Tahiti qui sauve quelque peu les meubles.

171 plants de paka découverts à Taiarapu-Est

Les militaires de la brigade de Taravao sont intervenus au domicile d'un particulier à Faaone et ont découvert 171 plants de cannabis et 5 boîtes contenant du cannabis séché (644 g).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV