mardi 29 septembre 2020
A VOIR

|

Les récifs coralliens de Polynésie feraient partie des plus sains de la planète

Publié le

La Khaled bin Sultan Living Oceans Foundation a publié ce mercredi ses conclusions à la suite de la plus grande expédition d'étude et de cartographie des récifs coralliens jamais effectuée en Polynésie française.

Publié le 11/12/2019 à 9:52 - Mise à jour le 11/12/2019 à 10:15
Lecture 3 minutes

La Khaled bin Sultan Living Oceans Foundation a publié ce mercredi ses conclusions à la suite de la plus grande expédition d'étude et de cartographie des récifs coralliens jamais effectuée en Polynésie française.

Le Global Reef Expedition : Rapport final pour la Polynésie française, publié ce mercredi par la Khaled bin Sultan Living Oceans Foundation, offre un résumé complet des conclusions des recherches menées au cours de l’expédition, une évaluation de l’état de santé et de la résilience des récifs coralliens de Polynésie française, et des recommandations visant à préserver l’avenir des récifs coralliens de Polynésie française.

La Fondation s’est lancée dans la Global Reef Expedition afin de comprendre la crise des récifs coralliens à l’échelle mondiale. Dans le cadre de l’expédition, une équipe internationale de 73 scientifiques a collaboré avec des experts locaux en vue d’élaborer un bulletin de santé complet des récifs dans toute la Polynésie française. Au cours des sept mois qu’a duré la mission, ils ont effectué des relevés normalisés des communautés de coraux et de poissons et élaboré des cartes à haute résolution des habitats du plancher océanique à l’aide d’images satellite vérifiées au sol.

« Les récifs coralliens des archipels de Polynésie française font partie des plus sains et des plus vastes de la planète », a déclaré le Dr Sam Purkis, auteur principal de l’étude. « De récents modèles suggèrent que la Polynésie française pourrait servir de refuge et permettre aux récifs de survivre aux changements climatiques. Ces facteurs renforcent la valeur des incroyables récifs de Polynésie française et nous ont poussés à entreprendre cette expédition dans ce lieu fantastique. »

« la Polynésie française pourrait servir de refuge et permettre aux récifs de survivre aux changements climatiques »

Dr Sam Purkis, auteur principal de l’étude

Au cours de cette mission scientifique sans précédent, les récifs de 29 îles des archipels de la Société, des Tuamotu, des Gambier et des Australes ont été cartographiés et étudiés. L’expédition a couvert plus de 8 000 kilomètres et effectué près de 4 000 missions sous-marines au sein des récifs coralliens de Polynésie française et des communautés de poissons qui y résident, le tout sur 264 sites de plongée répartis dans tout le pays.

« Nous avons effectué des travaux colossaux sur le terrain en Polynésie française. Aucune autre étude complète des récifs coralliens de Polynésie française n’avait auparavant couvert la vaste zone que nous avons étudiée. D’ailleurs, la majorité des récifs reculés que nous avons visités n’avaient encore jamais été étudiés par des scientifiques auparavant », a déclaré Alexandra Dempsey, l’une des auteurs de l’étude qui a contribué à la coordination de la mission de recherche.

Les découvertes des scientifiques sont porteuses d’espoir pour les récifs coralliens de Polynésie française. L’état de santé des récifs de Polynésie française était en général très bon, mais variait selon les sites. Les récifs des Gambier hébergeaient d’extraordinaires communautés de coraux et de poissons, et possédaient l’une des couvertures de corail vivant les plus élevées de toute la Global Reef Expedition. La couverture corallienne y était par exemple supérieure à 70 %. Ce seuil n’avait jamais été constaté dans le Pacifique Sud. Néanmoins, les cyclones et plusieurs graves invasions d’Acanthaster ont décimé des récifs des archipels de la Société et des Australes, réduisant par endroit la couverture de corail vivant à 5 % seulement.

Les récifs des Gambier hébergeaient d’extraordinaires communautés de coraux et de poissons

Les récifs autour des Tuamotu hébergeaient des communautés de poissons prospères ainsi que la plus haute densité de poissons et de requins de Polynésie française. De manière générale, les scientifiques ont découvert les récifs et les communautés de poissons en meilleure santé autour des îles à faible altitude et au nombre restreint de résidents.

« Nos recherches montrent qu’il existe peut-être des poches de résilience dans les récifs de Polynésie française », déclare Renee Carlton, l’une des auteurs de l’étude. « J’espère que les récifs coralliens de Polynésie française continueront à s’épanouir malgré les constantes pressions naturelles et anthropiques. »

En plus des évaluations des communautés de poissons et de coraux présentées dans le rapport, des cartes bathymétriques et de l’habitat en haute résolution ont été créées grâce à l’analyse des données satellite de chaque récif étudié. Elles sont disponibles sur https://maps.lof.org/lof. Bien que les récifs aient connu de nombreux changements depuis l’expédition, ce rapport devrait offrir aux gestionnaires des ressources naturelles de Polynésie française un précieux point de référence quant à l’état des récifs coralliens de Polynésie française. La Khaled bin Sultan Living Oceans Foundation espère que ses observations permettront de protéger et de préserver les écosystèmes des récifs coralliens de Polynésie française pour les générations à venir.

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

To’ata s’ouvre aux accords kaina

Les voix de variétés nationales et internationales résonnent plus souvent que celles des artistes locaux à To'ata... Mais ce déséquilibre est en...

Rugby Championship : les All Blacks menacent de boycotter...

Le Rugby Championship menacé ? L'équipe de Nouvelle-Zélande envisage de boycotter la fin de la compétition prévue en Australie, en raison d'une possible quarantaine pendant la période de Noël, tandis que l'Afrique du Sud s'interroge sur sa participation.

171 plants de paka découverts à Taiarapu-Est

Les militaires de la brigade de Taravao sont intervenus au domicile d'un particulier à Faaone et ont découvert 171 plants de cannabis et 5 boîtes contenant du cannabis séché (644 g).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV