lundi 25 janvier 2021
A VOIR

|

L’eau de Mahikea, un désinfectant écologique made in fenua

Publié le

Les produits bio font de plus en plus d’adeptes en Polynésie et les initiatives ne manquent pas. Il existe même une alternative écologique et non toxique aux produits désinfectants. Depuis 5 ans, l’eau de Mahikea est fabriquée localement par un jeune entrepreneur. Il nous a ouvert les portes de son usine de fabrication.

Publié le 27/11/2020 à 11:20 - Mise à jour le 29/11/2020 à 9:04
Lecture 2 minutes

Les produits bio font de plus en plus d’adeptes en Polynésie et les initiatives ne manquent pas. Il existe même une alternative écologique et non toxique aux produits désinfectants. Depuis 5 ans, l’eau de Mahikea est fabriquée localement par un jeune entrepreneur. Il nous a ouvert les portes de son usine de fabrication.

À 33 ans, Arnaud Dardel, ancien étudiant en commerce international, a choisi de se consacrer à une affaire qui lui correspond, en phase avec ses convictions. Il commercialise l’eau de Mahikea. Un produit 100% naturel, fabriqué localement. Ce désinfectant bactéricide, fongicide, virucide (certifié et reconnu comme désinfectant autorisé dans la lutte contre la Covid-19) et algicide, répond aux normes en vigueur : « on récupère le chlore pur du sel qu’on mélange avec de l’eau pour le stabiliser. C’est la même forme de chlore que nous fabriquons dans notre corps pour nous protéger ou ce que tous les mammifères fabriquent ». Le produit est donc obtenu par électrolyse de l’eau en dosant soigneusement et avec précision.

Une alternative saine élaborée dans un entrepôt de 200 mètres carrés à Tahiti.

L’eau de Mahikea est à multi usages : désinfection des surfaces, des légumes, des vêtements, de l’eau…, mais elle est surtout non toxique et biodégradable : « elle retourne à la mer et pourrait remplacer tous les autres produits qui fonctionnent bien, certes, mais qui sont toxiques ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La commercialisation du produit a démarré en 2015 auprès de l’armée ainsi que d’agriculteurs professionnels afin qu’ils puissent notamment soigner leurs plantes. Après avoir prouvé son efficacité sur les cultures mais aussi sur tous types de surfaces, cette alternative écologique est aujourd’hui vendue en grande surface avec succès.

« Il est essentiel aujourd’hui de se retourner vers des solutions naturelles respectueuses de l’environnement car plus nous allons détruire la nature plus nous allons en subir les conséquences »

Arnaud Dardel, fondateur et gérant de la société Mahikea

Le jeune entrepreneur, aux multiples projets, a dû batailler pour monter son entreprise. 5 ans après, il a réussi à créer 3 emplois : « L’entrepreneuriat, peu importe l’âge qu’on a, c’est beaucoup d’investissement, c’est difficile. Au début, en général, les sociétés perdent de l’argent, pendant plusieurs années, sauf les sociétés de services, donc il faut tenir le coup, avoir foi en ce qu’on a, et souvent, la satisfaction des clients et les encouragements permettent de tenir le coup et continuer à avancer. (…) Il faut s’entourer des bonnes personnes et se poser les bonnes questions. Il y aura des coups durs, mais il faut garder le moral et avancer ».

infos coronavirus