dimanche 22 mai 2022
A VOIR

|

La jeunesse de Tautira à la pêche aux déchets

Publié le

Ils sont jeunes et ont décidé de se retrousser les manches pour nettoyer leur quartier : à Tautira, l’association Jeunesse de Tuatea est allée à la pêche aux déchets en tout genre. Le constat est clair pour cette jeune génération : nous sommes responsables de la pollution et les adultes doivent aussi s’impliquer pour éviter que les petites mains ne fassent le ménage.

Publié le 05/03/2022 à 14:15 - Mise à jour le 05/03/2022 à 16:13
Lecture 2 minutes

Ils sont jeunes et ont décidé de se retrousser les manches pour nettoyer leur quartier : à Tautira, l’association Jeunesse de Tuatea est allée à la pêche aux déchets en tout genre. Le constat est clair pour cette jeune génération : nous sommes responsables de la pollution et les adultes doivent aussi s’impliquer pour éviter que les petites mains ne fassent le ménage.

Les jeunes de Tautira veulent grandir dans un environnement propre et sans déchets dangereux abandonnés au bord des routes ou dans la rivière. Ils se mobilisent donc malgré le peu de moyens dont ils disposent pour un grand nettoyage du quartier de Papatea. Leur engagement se veut comme un signal d’alerte auprès des plus grands. “Ce ne sont pas les jeunes qui polluent et jettent tout, ce sont les grandes personnes. Donc c’est via les enfants qu’on veut faire intervenir les parents, les sensibiliser, leur dire que ce n’est pas la faute des enfants, bien qu’ils réparent quand même les erreurs des adultes” indique Raiatua Vezelsky, président de l’association Jeunesse de Tuatea.

Triste constat, la rivière du quartier est un dépotoir de ferrailles. Ce coin d’eau était le terrain de jeu de volontaires venus aujourd’hui, lorsqu’ils étaient enfants. L’opération nettoyage n’est pas sans risque. Entre les cailloux et sous la surface de l’eau se cachent des pelles et autres morceaux métalliques. “On a grandi ici, et on venait souvent dans cette rivière. Mais maintenant on ne vient plus car c’est sale. Il faut éviter de jeter des déchets métalliques, des batteries…” explique Enola Teriinohorai, habitante du quartier Papatea “On apprend toujours aux enfants à respecter l’environnement alors qu’on devrait plutôt l’apprendre aux adultes. Il ne faut pas laisser notre fenua comme ça” confie Rodo Punuaaitua, un autre habitant.

Chaque coin a été nettoyé, de la rivière au bord de route, jusqu’au littoral. L’association en appelle à la responsabilité des parents pour éviter toute pollution et sensibiliser leurs enfants.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

L’association aimerait bénéficier de ce terrain du pays pour en faire un centre d’activité multiples. Elle a déjà entamé des discussions auprès de l’OPH .

infos coronavirus