A VOIR

|

Inondations à Taravao : près de 3 tonnes de pertes pour les Van Cam

Publié le

Les fortes pluies de ces derniers jours n'auront pas épargné les exploitations agricoles. Direction Taravao, où les Van Cam, propriétaires de l’une des plus grandes exploitations de Tahiti, constatent les dégâts. Bilan : près de 3 tonnes de légumes sont gâchées, soit l’équivalent d’un quart de leur production en seulement quelques jours.

Publié le 07/11/2022 à 17:03 - Mise à jour le 08/11/2022 à 9:31
Lecture 2 minutes

Les fortes pluies de ces derniers jours n'auront pas épargné les exploitations agricoles. Direction Taravao, où les Van Cam, propriétaires de l’une des plus grandes exploitations de Tahiti, constatent les dégâts. Bilan : près de 3 tonnes de légumes sont gâchées, soit l’équivalent d’un quart de leur production en seulement quelques jours.

C’est sous un soleil de plomb que Vateti Tevaearai, responsable des exploitations Van Cam, retrouve ses légumes après le déluge du week-end dernier. Des concombres et des courgettes noyées par les inondations : “Quand c’est jaune comme ça, c’est foutu, ça y est c’est pourri. On ne peut plus récolter pour faire la livraison. C’est de la perte”

En temps normal, l’exploitation qui s’étend sur 45 hectares à la Presqu’île récolte 15 à 18 tonnes de légumes à cette époque de l’année. Après le passage de la pluie, 2 à 3 tonnes des récoltes sont perdues. Et comme chaque année, les agriculteurs s’y attendent et comptent sur le retour des beaux jours : “C’est tout le temps comme ça, quand il pleut, on subit des pertes de légumes”.

Pertes également du côté des pieds de Taina étendus sur plus de 2 hectares. Ici, on confectionne 200 à 300 paquets de bourgeons, mais la pluie ayant fait éclore les fleurs trop rapidement, elles ne peuvent être vendues en magasin. Pour compenser les pertes, Vateti a une astuce : elle fait des couronnes de fleurs qu’elle revend. De quoi compenser les pertes qui se chiffrent en millions…