vendredi 23 octobre 2020
A VOIR

|

Défi zéro déchet dans un centre de vacances

Publié le

L’opération « Défi zéro déchet » a démarré le mois dernier. Particularité cette année, la participation d’un centre socio-éducatif. « La Guilde des aventuriers », c’est son nom. Les enfants se sont engagés durant les vacances à réaliser une fresque écolo avec l’aide de l’artiste-graffeur JOPS. Un projet parmi de nombreux autres pour ces enfants déjà bien sensibilisés à l’environnement.

Publié le 10/11/2019 à 14:18 - Mise à jour le 12/11/2019 à 9:12
Lecture 2 minutes

L’opération « Défi zéro déchet » a démarré le mois dernier. Particularité cette année, la participation d’un centre socio-éducatif. « La Guilde des aventuriers », c’est son nom. Les enfants se sont engagés durant les vacances à réaliser une fresque écolo avec l’aide de l’artiste-graffeur JOPS. Un projet parmi de nombreux autres pour ces enfants déjà bien sensibilisés à l’environnement.

Les enfants de la « Guilde des aventuriers » sont en marche pour le défi zéro déchet ! Sur le mur de 20 mètres de long qui encadre le bâtiment où se trouve leur centre de vacance, ils ont peint des messages pour sensibiliser à la protection de l’environnement : « on est la génération qui va décider de l’avenir de notre terre… si on fait mal les choses, ça va tout gâcher ».

Les messages ont été entièrement pensés par les enfants. Une œuvre collective réalisée avec l’aide du graffeur JOPS qui se plait à aider les plus jeunes dans le développement de leur créativité : « le street art a beaucoup de succès, je leur donne une liberté totale tant qu’on est dans le cadre qui correspond à ce que l’on veut. Je leur apporte des techniques, des conseils, des suggestions mais je ne dénature pas leur travail. C’est important parce qu’il faut transmettre de belles choses aux enfants, il faut leur faire vivre de belles expériences. »

Ce projet qui entre dans le cadre du défi zéro déchet, n’est que le début d’une longue série. Dans cet espace socio-éducatif ont a décidé d’être écolo toute l’année :    » on va faire un compost, ensuite on va faire un mur végétal, on va travailler sur plusieurs projet comme ceux-là. Un des objectifs de la guilde c’est de devenir un centre vert, de diminuer au maximum les déchets et de revenir à des choses naturelles et simples ».

En plus de la réalisation de la fresque, les enfants ont été amené, durant les vacances, à réfléchir aux gestes pour protéger la planète au quotidien. Pour aller jusqu’au bout de la démarche, une fois, terminées, les bombes de peintures iront dans un atelier où elles trouveront une seconde vie.

infos coronavirus