dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Afaahiti : des bénévoles ont nettoyé la plage

Publié le

Une dizaine de personnes a répondu à l'appel du collectif Citoyens pour le climat, pour nettoyer ce dimanche matin la plage et le bord de route de Afaahiti.

Publié le 23/02/2020 à 15:46 - Mise à jour le 23/02/2020 à 16:15
Lecture 2 minutes

Une dizaine de personnes a répondu à l'appel du collectif Citoyens pour le climat, pour nettoyer ce dimanche matin la plage et le bord de route de Afaahiti.

Ils étaient une dizaine de bénévoles, ce dimanche matin, à avoir enfilé des gants et retroussé leurs manches pour nettoyer la plage de Afaahiti, suite à l’appel lancé sur les réseaux sociaux par le collectif Citoyens pour le climat.

Les détritus récupérés ont ensuite été triés, « mais ils ne pourront pas être recyclé parce qu’ils sont sales », déplore l’éco-citoyenne Laiza Pautehea. « On a décidé de trier et quantifier les sortes de déchets. C’est pour notre analyse personnelle et pour qu’on puisse mieux contre-attaquer, mieux soigner le problème. Etudier qui sont les personnes qui les abandonnent sur la plage et comment on peut les aider à ne plus le faire. »

Le tri a révéla la présence de nombreuses bouteilles d’alcool en verre, et de canettes de bière, en marge des bouteilles d’eau ou de soda en plastique, des briques de jus, des barquettes de plats à emporter et autres plastiques.

Et parce que tout travail mérite salaire, les bénévoles ont eu droit à un casse-croûte et une banane en récompense de leur geste citoyen.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.