Un nouveau régime de protection des mammifères marins à compter du 1er décembre 2024

Publié le

Afin de renforcer les conditions d’approche des mammifères marins au fenua, le régime actuel de protection des mammifères marins va subir une réforme. Elle sera applicable à compter du 1er décembre 2024.

Publié le 24/04/2024 à 17:00 - Mise à jour le 24/04/2024 à 17:00

Afin de renforcer les conditions d’approche des mammifères marins au fenua, le régime actuel de protection des mammifères marins va subir une réforme. Elle sera applicable à compter du 1er décembre 2024.

Chaque année, les baleines à bosse viennent dans nos eaux, pour se reproduire, mettre bas et se reposer. Ces espèces emblématiques jouent un rôle crucial dans l’équilibre écologique des écosystèmes polynésiens. Elles revêtent également une dimension culturelle forte dans la région Pacifique et participent désormais au développement économique du Pays.

Protégés par différents textes depuis 2002, la Polynésie française est un sanctuaire pour l’ensemble des mammifères marins. Les dispositions du Code de l’environnement souffrent cependant d’un problème de clarté et d’intelligibilité, mais aussi d’efficacité avec une multiplication des situations dangereuses pour les mammifères marins. La pression de plus en plus grande exercée sur les baleines par les activités humaines constitue un risque considérable pour ces animaux fragiles. Désormais, compte tenu du nombre accru de prestataires, les cétacés peuvent être importunés sans relâche tout au long de la journée.

Afin de remédier à cette situation préjudiciable au bien-être des baleines et maintenir des conditions de sécurité optimales pour les activités nautiques, la réforme proposée vise à clarifier et renforcer les conditions d’approche des mammifères marins, tout en intégrant certaines recommandations issues des travaux de la « Commission du tourisme, de l’écologie, de la culture, de l’aménagement du territoire et du transport aérien » de l’assemblée de la Polynésie française (APF), ainsi que des observations des professionnels du secteur et des associations recueillies après une large phase consultative menée par la Direction de l’Environnement (DIREN).

Afin de permettre le respect du principe de sécurité juridique et de veiller à sensibiliser les professionnels à ces nouvelles règles, la réforme ne sera applicable qu’à partir du 1er décembre 2024.

Dernières news