vendredi 29 mai 2020
A VOIR

|

Le PC ECO : la Cellule de Crise économique au Sefi

Publié le

En compagnie du Vice-Président Teva Rohfritsch, et de la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, le Président Edouard Fritch s’est rendu ce matin, au PC ECO, la Cellule de Crise Économique, mise en place depuis jeudi par le Pays, dans les locaux du SEFI à Papeete.

Publié le 27/03/2020 à 13:14 - Mise à jour le 27/03/2020 à 14:06
Lecture 3 minutes

En compagnie du Vice-Président Teva Rohfritsch, et de la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, le Président Edouard Fritch s’est rendu ce matin, au PC ECO, la Cellule de Crise Économique, mise en place depuis jeudi par le Pays, dans les locaux du SEFI à Papeete.

Cette cellule montée en étroite collaboration entre la Vice-Présidence, en charge de l’économie, et le ministère en charge de l’emploi, travaille en lien avec la CCISM et la CPS. Elle est composée d’une trentaine de collaborateurs relevant majoritairement du Sefi mais aussi de cadres de la DICP (Direction des Impôts et des Contributions Publiques), de la DGAE (direction générale des Affaires économiques), de la direction du Travail et du service du Tourisme.

Le PC ECO s’inscrit dans le cadre de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, qui entraine des difficultés majeures d’ordre économique et social auxquelles les entreprises polynésiennes et les salariés sont confrontées, du fait d’une forte baisse voire d’une cessation brutale et inattendue d’activité, due notamment au confinement décidé le 20 mars par les autorités de l’État et du Pays.

Cette cellule est chargée de renseigner les entreprises, les salariés, mais également les demandeurs d’emploi sur les mesures exceptionnelles initiées par le gouvernement et adoptées jeudi par l’Assemblée de la Polynésie française afin de sauvegarder l’économie polynésienne, les emplois et les entreprises.

La loi du Pays encadrant ces dispositifs exceptionnels a été promulguée ce vendredi. Elle sera suivie d’arrêtés d’application présentés dès le début de la semaine prochaine pour une mise en application immédiate, rendant les mesures rapidement opérationnelles.

En attendant, les équipes du PC ECO assurent :
– La gestion des appels et des demandes par mail.
– L’information des usagers et des entreprises sur les aides actuelles, et les mesures exceptionnelles mises en place.
– Le recensement des besoins.

Le Sefi, en étroite relation avec la CPS et la CCISM (également joignable gratuitement au 444 456), assurera l’instruction et le traitement rapide de chacune des demandes qui lui parviendra dans les jours et semaines à venir.

La cellule est joignable par téléphone au numéro vert 444 200 et par email [email protected] du lundi au vendredi de 7 h 30 à 15 h 30. Elle n’est pas ouverte au public durant toute la période de confinement qui a été prolongée au 15 avril prochain.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Moody’s révise la perspective associée à la note de...

Le Vice-président de la Polynésie française, ministre de l’économie et des finances, a présenté au gouvernement l’opinion de crédit publiée le 20...

Par crainte de la foudre, SpaceX reporte son premier...

https://www.facebook.com/NASA/videos/695595847675337/ "Dragon, SpaceX : malheureusement, nous n'allons pas lancer aujourd'hui", a annoncé aux astronautes le directeur du lancement...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV