mercredi 25 novembre 2020
A VOIR

|

La crise sanitaire a plombé l’embellie économique de 2019

Publié le

Un climat économique « exceptionnellement positif » en 2019. C’est le constat dressé par l’Institut d’Emission d’Outre-mer (IEOM) dans son rapport annuel publié ce mercredi. Mais ça, c’était avant la crise sanitaire qui a coupé les ailes du Pays.

Publié le 19/08/2020 à 10:08 - Mise à jour le 19/08/2020 à 11:06
Lecture < 1 min.

Un climat économique « exceptionnellement positif » en 2019. C’est le constat dressé par l’Institut d’Emission d’Outre-mer (IEOM) dans son rapport annuel publié ce mercredi. Mais ça, c’était avant la crise sanitaire qui a coupé les ailes du Pays.

2019 a été une année faste pour l’économie polynésienne, « créatrice d’emplois et de richesses nouvelles dans la plupart des secteurs. », selon l’IEOM.

Le Pays affichait « une situation financière solide marquée par un faible niveau d’endettement et une épargne croissante ».

Pour ce qui est de la consommation des ménages, elle était « stimulée par la hausse des revenus, la masse salariale progressant de 2,5 % en moyenne sur les onze premiers mois de l’année ».

Le secteur touristique a pour sa part connu une « année record » . « En 2019, 237 000 touristes sont venus en Polynésie française (+9,4 % en un an), niveau non atteint depuis 2000 (252 000 touristes) », souligne l’IEOM.

Autant de signaux positifs qui laissaient « entrevoir des perspectives très favorables pour 2020 ».  Mais l’horizon s’est brusquement « obscurci avec l’arrivée de la pandémie du COVID-19 », souligne l’Institut.

« L’ampleur et la rapidité inédites de cette crise sanitaire ont conduit le Pays et l’État à prendre des mesures drastiques de réduction des déplacements, puis de confinement de la population qui impacteront sévèrement l’offre et la demande de biens et de services », note-il.

A cela s’ajoute « la fermeture des frontières et l’arrêt de la desserte aérienne locale et internationale » qui « ont précipité le Pays et son secteur touristique dans une zone de turbulence, dont l’ampleur sera systémique tant dans sa durée que dans son amplitude ».

Retrouver le rapport complet de l’IEOM : https://www.ieom.fr/IMG/pdf/rapport_annuel_2019_de_pf.pdf

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.