vendredi 12 août 2022
A VOIR

|

DGAE : 28 verbalisations dont 12 en matière de prix au premier semestre 2022

Publié le

Déjà 221 avertissements formulés. La direction générale des Affaires économiques (DGAE) poursuit ses contrôles. Elle a dressé le bilan ce jeudi de ses actions au 1er semestre 2022.

Publié le 21/07/2022 à 14:44 - Mise à jour le 22/07/2022 à 9:53
Lecture 2 minutes

Déjà 221 avertissements formulés. La direction générale des Affaires économiques (DGAE) poursuit ses contrôles. Elle a dressé le bilan ce jeudi de ses actions au 1er semestre 2022.


La DGAE réalise régulièrement des contrôles sur l’ensemble des archipels pour s’assurer du respect de la règlementation en matière de prix, de la qualité des produits et services et la loyauté des relations commerciale

Le bilan du premier semestre 2022 en quelques chiffres :

  • 385 contrôles effectués chez les opérateurs dont 214 contrôles de prix
  • 763 actions de contrôle réalisés
  • 28 opérateurs ont été verbalisés dont 12 en matière de prix
  • 221 rappels à la réglementation

S’agissant des actions visant à protéger le consommateur et le développement de la collaboration interservices, ce sont :

  • 43 professionnels qui ont été rappelés à leurs obligations
  • 14 ont été verbalisés dont 13 professionnels pour avoir mis en vente des denrées alimentaires périmées et 1 pour avoir prolongé illicitement des dates limites de consommation de viande fraîche.

Par ailleurs, un dirigeant de supermarché a été condamné à une peine d’emprisonnement ferme de 6 mois et à une interdiction de gérer pour une période d’un an pour avoir prolongé les dates limites de consommation de viandes fraîches. Il a été condamné à peine d’amende 400 000 Fcfp d’amende, et à l’affichage du jugement aux portes de son magasin.

Lire aussi – Comparer les prix : plus de 5 000 téléchargements en un mois pour l’application Panier futé

Concernant les produits non encadrés, l’application « Panier Futé » lancé par le Pays, dans le cadre du plan de sauvegarde du pouvoir d’achat et de la lutte contre la vie chère, reste le meilleur outil de comparaison des prix pour le consommateur selon le Pays. « Le Pays prévoit l’élargissement de cette application à l’ensemble des points de vente de plus de 300m² et à l’ensemble des produits alimentaires afin de donner la possibilité au consommateur de constituer son propre « Panier Futé » a expliqué Nicole Levesques.

infos coronavirus