lundi 12 avril 2021
A VOIR

|

Des prêts à taux 0 pour soutenir les entrepreneurs locaux

Publié le

La crise sanitaire n’a pas épargné le secteur économique au fenua. L’association Initiative Polynésie donne un coup de pouce aux employeurs impactés : des prêts à taux zéro pouvant aller jusqu’à 1,5 million de Fcfp, qu’ils commenceront à rembourser dans deux ans. De quoi aider les plus fragilisés à passer ce cap difficile.

Publié le 15/03/2021 à 17:08 - Mise à jour le 15/03/2021 à 17:08
Lecture 2 minutes

La crise sanitaire n’a pas épargné le secteur économique au fenua. L’association Initiative Polynésie donne un coup de pouce aux employeurs impactés : des prêts à taux zéro pouvant aller jusqu’à 1,5 million de Fcfp, qu’ils commenceront à rembourser dans deux ans. De quoi aider les plus fragilisés à passer ce cap difficile.

Initiative Polynésie est implantée dans les locaux de la CCISM depuis 2018. L’association, spécialisée dans le financement et l’accompagnement à destination des entreprises, lance un dispositif ciblé en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations. Un bol d’air pour les entreprises fragilisées par la crise.

Parmi les critères d’éligibilité : réaliser moins de 50% du chiffre d’affaires de l’an dernier, employer moins de 10 salariés et, pour les entreprises individuelles, ne pas avoir d’activité salariée par ailleurs.

« C’est comme tous les prêts Initiative, on est sur du taux zéro, précise Vairea Legoaster-Sine, la directrice d’Initiative Polynésie. Sur ce prêt-là, il y a possibilité de faire un différé de 2 ans. Donc l’entrepreneur ne paye rien pendant 2 ans et ensuite il rembourse sur 3 années, mais sans intérêts. Concrètement, c’est une avance de trésorerie qu’on lui fait pour passer la crise. On a des secteurs d’activité, par exemple si on prend Bora, le tourisme, logiquement quasiment tous peuvent y prétendre. Ça va être une étude au cas par cas. »

Une première commission a statué jeudi dernier sur 13 demandes. Onze ont reçu une réponse favorable. Parmi elles, celle de Thierry Chaussinand, propriétaire d’une entreprise de cosmétiques.

« Notre première année pleine, c’était 2019, confie-t-il. On est au-dessus de nos prévisions, on est très contents. Donc on commence 2020 avec une trésorerie sympathique, et mars arrive, et tout s’arrête. On ne peut plus exporter, ce qui représentait plus de 40% de notre chiffre d’affaires. Donc il a fallu prendre des mesures strictes et difficiles pour faire face. Je reste optimiste. On espère toujours et puis on travaille pour. On reste dans le game, comme on dit. On reste dans l’action et on envisage des choses. »

Ces prêts peuvent être utilisés aussi bien pour les retards CPS, le paiement des salaires ou le rachat de stock, mais aussi l’investissement. Des permanences seront proposées à la Presqu’île et Moorea.

infos coronavirus