mercredi 22 septembre 2021
A VOIR

|

Des aménagements à venir du droit au remboursement des prestations touristiques

Publié le

La ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, a proposé en Conseil des ministres extraordinaire, vendredi matin, de modifier les conditions financières de résolution de certains contrats de voyages et de séjours touristiques, dans le cadre de la pandémie liée au Covid-19 qui impacte de manière inédite et brutale l’économie mondiale et plus particulièrement l’industrie du voyage.

Publié le 03/04/2020 à 17:52 - Mise à jour le 03/04/2020 à 17:52
Lecture < 1 min.

La ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, a proposé en Conseil des ministres extraordinaire, vendredi matin, de modifier les conditions financières de résolution de certains contrats de voyages et de séjours touristiques, dans le cadre de la pandémie liée au Covid-19 qui impacte de manière inédite et brutale l’économie mondiale et plus particulièrement l’industrie du voyage.

La Polynésie n’échappe pas à cette crise sanitaire et à ses conséquences économiques. La destination est face à un arrêt total de l’activité touristique en Polynésie, avec des perspectives de reprise qui sont aujourd’hui difficiles à entrevoir, la Polynésie étant particulièrement dépendante de ses marchés émetteurs également victimes de cette pandémie et de l’aérien lui-même frappé de plein de fouet par cette situation inédite.

La modification proposée s’inspire de l’ordonnance du 25 mars 2020 prise au niveau national, relative aux conditions financières de la résolution de certains contrats de voyages touristiques et de séjours en cas de circonstances exceptionnelles et inévitables ou de force majeure.

Ainsi, pour soutenir la première industrie du Pays, le gouvernement de la Polynésie française va proposer, dans les prochains jours, des aménagements du droit au remboursement des prestations dites touristiques en l’étendant aux titres de transports aériens.

Le gouvernement souhaite par la même occasion encourager la population à soutenir le tourisme polynésien totalement à l’arrêt, en privilégiant, dès la sortie de crise sanitaire, le tourisme d’intérieur.

Rédigé par

infos coronavirus