vendredi 10 juillet 2020
A VOIR

|

The Voice Kids : dans le quotidien de Natihei

Publié le

Il n’a que 9 ans, mais dès qu’il se met à chanter, il bluffe tout le monde. Natihei, qui avait remporté la première édition de Pakikids diffusée sur TNTV, fait partie des candidats de The Voice Kids. Un beau parcours pour ce jeune passionné de chant que vous pourrez suivre dès vendredi soir sur notre antenne. Nous l’avons rencontré chez lui avec sa famille.

Publié le 22/08/2019 à 16:35 - Mise à jour le 03/02/2020 à 13:41
Lecture 2 minutes

Il n’a que 9 ans, mais dès qu’il se met à chanter, il bluffe tout le monde. Natihei, qui avait remporté la première édition de Pakikids diffusée sur TNTV, fait partie des candidats de The Voice Kids. Un beau parcours pour ce jeune passionné de chant que vous pourrez suivre dès vendredi soir sur notre antenne. Nous l’avons rencontré chez lui avec sa famille.

Alors qu’il était âgé de 8 ans, Natihei Ly Sing Sao, a remporté la première édition de l’émission Pakikids diffusée sur TNTV. Il n’a jamais pris un seul cours de chant et pourtant, il possède une voix impressionnante.

Natihei lors de sa victoire à Pakikids en octobre 2017.

Chez lui, Natihei est très entouré. Sa passion pour le chant lui vient de ses parents chanteurs et musiciens eux aussi. « Chanter, c’est quelque chose de naturel. Je chante depuis tout petit. J’aime beaucoup le chant. Du côté de papa, c’est plutôt les instruments, et le chant, ça vient de ma maman. Je joue du ukulele, du Kamaka, et je viens juste de prendre des cours du piano » confie le petit garçon.

Et comme il rêvait de poursuivre l’aventure, il a décidé de participer au casting de The Voice Kids à Tahiti l’année dernière. Le début d’une belle expérience : « J’ai fait le casting et j’ai été sélectionné. Après je suis allé à la grande finale au Méridien, et ensuite ils m’ont dit que j’étais sélectionné pour The Voice. J’étais vraiment surpris et très content ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

C’est des étoiles plein les yeux que Natihei est parti pour la métropole. Il a participé aux auditions à l’aveugle et s’est fait remarquer à seulement 9 ans. « C’était impressionnant. Quand tu regardes à la télé The Voice Kids, c’est petit. Mais quand tu vas dans la salle, c’est vraiment grand. Les coachs sont hyper gentils » confie Natihei.

Natihei, chez lui. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Une expérience impressionnante pour le jeune prodige du fenua qui ne peut pas nous en dévoiler davantage. Il faudra attendre vendredi soir sur TNTV pour commencer à suivre son parcours dans l’émission. Une chose est sûre en tout cas, il fait la fierté de sa famille et de la Polynésie : « Sans assistance vocale, sans coach à côté de lui… il est arrivé là où il est aujourd’hui. J’étais là avec la maman juste pour l’encourager, l’encadrer, l’accompagner. On est très fiers de lui » explique son papa.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV