jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Natihei, positif après la finale de The Voice Kids

Publié le

Publié le 26/10/2019 à 11:46 - Mise à jour le 28/10/2019 à 8:49
Lecture < 1 min.

Sa belle performance n’aura hélas pas suffi à lui permettre de remporter le concours de chant : Natihei se classe 2ème de la finale de The Voice Kids… ce qui devrait néanmoins lui ouvrir des portes… 

En marge de l’événement, le jeune garçon déclare : « Depuis que je suis dans l’aventure, j’ai appris à maîtriser mon stress; j’ai aussi appris des techniques de chant, et à chanter avec de grands artistes français. »

Chez les parents du finaliste, il a fallu gérer une certaine angoisse « Juste avant la finale, nous étions plutôt stressés. C’est normal, c’est une finale, les enjeux étaient importants pour nous. Mais on l’a accompagné, avec la famille. On était derrière lui », raconte Roger Ly Sing Sao, le père de Natihei.

S’il n’a pas gagné vendredi soir, il a tout donné… Rentré à l’hôtel au milieu de la nuit, le garçon de 9 ans s’est écroulé… Il a dormi 13h.

« C’est la première fois que je dors autant! J’ai été très stressé parce-qu’on m’a dit qu’il y avait beaucoup beaucoup beaucoup d’enfants de Papeete qui me regardaient! Alors je me suis dit : il faut que tu chantes super bien, parce-que tu chantes pour eux! Et pour moi, ben, j’ai bien chanté »

Natihei et ses parents vont rester une semaine pour profiter de Paris… Ils n’ont pas exclu de retenter un télécrochet, dès l’année prochaine …

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.