dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Le brouillard Tutonu de Kaukura

Publié le

Direction Kaukura pour parler de mythologie et d'histoire. Papa Tu Bellais nous raconte la force du mana sur son atoll. Un mana qui se manifeste sous la forme d'un brouillard...

Publié le 29/12/2020 à 9:01 - Mise à jour le 29/12/2020 à 9:01
Lecture < 1 min.

Direction Kaukura pour parler de mythologie et d'histoire. Papa Tu Bellais nous raconte la force du mana sur son atoll. Un mana qui se manifeste sous la forme d'un brouillard...

On pourrait dire que la fumée est un symbole fort à Kaukura. Beaucoup d’histoires et de légendes parlent de brouillard protecteur, de brume mystique ou encore de fumée rendant invisible. Cette manifestation porte même un nom là-bas : le brouillard Tutonu.

« À l’époque des guerres tribales, la population de Kaukura allait être attaquée par les redoutables et imbattables guerriers Parata. Ils ont fait appel au brouillard Tutonu. Il les a rendus invisibles, ce qui leur a permis de prendre la fuite » explique Papa Tu Bellais.

L’histoire raconte qu’après s’être échappés, les habitants de Kaukura ont navigué jusqu’à Tahiti pour demander la protection du roi Pomare : « c’est à Tarahoi où se trouve l’assemblée aujourd’hui, que cette rencontre a eu lieu. Face au roi Pomare, les guerriers Parata ont préféré rebrousser chemin ».

Cette histoire du brouillard Tutonu a traversé les époques grâce à une chanson que les habitants ne manquent pas d’entonner à chaque bringue kaina à Kaukura.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.