vendredi 24 juin 2022
A VOIR

|

Connaissez-vous vraiment le tiare Tahiti ?

Publié le

Saviez-vous que le pied sur lequel pousse le tiare Tahiti produit des fruits ? Cette petite fleur blanche à l'odeur bien particulière, emblématique de Polynésie, dévoile ses quelques secrets dans l'herbier de Tahiti, document où est répertoriée la majorité de la flore locale...

Publié le 03/06/2022 à 10:17 - Mise à jour le 03/06/2022 à 10:17
Lecture 2 minutes

Saviez-vous que le pied sur lequel pousse le tiare Tahiti produit des fruits ? Cette petite fleur blanche à l'odeur bien particulière, emblématique de Polynésie, dévoile ses quelques secrets dans l'herbier de Tahiti, document où est répertoriée la majorité de la flore locale...

C’est dans une salle à l’abri des regards que se trouve l’herbier de Tahiti, constitué de près de 20 000 échantillons des plantes locales. “Régulièrement, il y a de nouvelles espèces qui sont décrites, propres à certaines îles polynésiennes”, explique le botaniste Jean-François Buttaud. “Le dernier article, c’était une espèce de callitriche, une toute petite plante endémique de Rapa. On a très régulièrement chaque année plusieurs espèces nouvelles décrites de Polynésie”.

Tout comme la plupart des espèces végétales locales, le tiare Tahiti est répertorié dans l’herbier de Tahiti (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Célébré à l’occasion des 30 ans de l’appellation d’origine Mono’i de Tahiti, le tiare Tahiti est mis en valeur dans un conservatoire inauguré jeudi au Parc Paofai. Fleur préférée des Polynésiens, elle est aussi celle qui est la plus utilisée dans la pharmacopée polynésienne. Petites anecdotes : l’arbre sur lequel le tiare pousse produit des fruits et c’est à Maupiti qu’ont été trouvées les premières fleurs de tiare importées.

Le plant de tiare Tahiti produit également des fruits (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

“En Polynésie, on voit très rarement des fruits. C’est simplement parce que le tiare Tahiti est dioïque, comme le papayer, avec des pieds femelles et des pieds mâles. Et nous, ce qu’on cultive principalement par marcottage, ce sont des pieds mâles parce qu’ils font beaucoup plus de fleurs”, rapporte le spécialiste de cette petite fleur blanche, Jean-François Buttaud. “On a un seul tiare Tahiti qui est rattaché à un seul nom latin qui est le gardenia taitensis, l’espèce basique qui est utilisée dans le monoï et en médecine traditionnelle. Et puis on a des gardenia qui ont été importés d’autres pays du monde : des Vanuatu ou via Wallis, d’autres qui sont venus d’Indonésie ou des Philippines, quelques-uns de Hawaii, d’autres d’Afrique. Donc l’idée, c’était de passer en revue tous les noms de tous les gardenia et de tout ce qui y ressemble”.

Si elle fait partie de notre quotidien, cette fleur odorante n’a pas fini de dévoiler tous ces mystères…

infos coronavirus