mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Remaniement du gouvernement : Jean-François Carenco nommé ministre délégué aux Outre-mer, Sonia Backes déléguée à la citoyenneté

Publié le

Le préfet Jean-François Carenco, actuel président de la Commission de régulation de l’énergie, a été nommé ministre délégué aux Outre-mer auprès du ministre de l'Intérieur, ce lundi matin. Il remplace ainsi Yaël Braun-Pivet, élue présidente de l’Assemblée nationale mardi dernier.

Publié le 04/07/2022 à 9:53 - Mise à jour le 19/07/2022 à 11:08
Lecture 4 minutes

Le préfet Jean-François Carenco, actuel président de la Commission de régulation de l’énergie, a été nommé ministre délégué aux Outre-mer auprès du ministre de l'Intérieur, ce lundi matin. Il remplace ainsi Yaël Braun-Pivet, élue présidente de l’Assemblée nationale mardi dernier.

C’est donc un préfet qui prendra le portefeuille des Outre-mer, qui devient un ministère délégué auprès du ministre de l’Intérieur. Énarque, Jean-François Carenco a notamment été préfet de Saint-Pierre et Miquelon en 1996 et de Guadeloupe entre 1999 et 2002. En tant que préfet, il a aussi été nommé dans le Tarn-et-Garonne, en Haute-Savoie, puis en Île-de-France de 2015 à 2017.

Jean-François Carenco a aussi officié en Nouvelle-Calédonie en tant que secrétaire général adjoint pour les affaires économiques de 1988 à 1990 puis en tant que secrétaire général de 1990 à 1991. Depuis 2017, il est le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement du marché de l’énergie et d’arbitrer les différends entre les utilisateurs et les divers exploitants, en suivant les objectifs de la politique énergétique.

« Notre rôle est de protéger le consommateur : sur les prix, la sécurité et la qualité des approvisionnements » expliquait-il dans une interview à Outremers360 en avril dernier. « Pour le faire, nous avons un certain nombre de compétences réglementaires, obligatoires, législatives et nous avons un rôle de rassembleur, et d’influenceur, sur l’ensemble du système énergétique. Ce rôle légal et réglementaire, pour l’Outre-mer, il y a notamment la fixation des prix et le mix énergétique via la programmation pluriannuelle de l’énergie ».

Jean-François Carenco a aussi occupé des fonctions au sein d’un gouvernement. De 2004 à 2006, il est directeur de cabinet du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale puis de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, Jean-Louis Borloo. Après un retour en préfecture en Normandie, il revient auprès de Jean-Louis Borloo en 2007, comme conseiller au Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Emploi.

Davantage technicien que politique, Jean-François Carenco aura pour charge de renouer le dialogue et la confiance des Outre-mer à l’égard de l’État, après des échéances électorales difficiles pour le Président et sa majorité en Outre-mer ou encore, le départ précipité de Yaël Braun-Pivet. Parmi les grands dossiers prioritaires du nouveau ministre : l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, et par extension, une possible évolution des statuts des territoires. 

Il devra aussi mettre en œuvre le programme Outre-mer d’Emmanuel Macron qui défendait, lors de la campagne électorale, l’autonomie alimentaire et énergétique des territoires. De son côté, le controversé mais influent Gérald Darmanin récupère ainsi un portefeuille très élargi, avec à la fois l’Intérieur et les Outre-mer.  

Dans un communiqué, le président du Pays Edouard Fritch se réjouit de la nomination de Jean-François Carenco. “Les priorités définies ce jour par le ministre de l’Intérieur et le ministre délégué en charge des Outre-mer, à savoir les questions institutionnelles, le pouvoir d’achat, l’égalité des droits, la défense de l’environnement, le service public, l’immigration, les enjeux sanitaires, le développement et la sécurité, rejoignent les préoccupations du gouvernement de la Polynésie française. Dès que cela sera possible, le président Édouard Fritch rencontrera le ministre délégué des Outre-mer pour aborder le suivi des dossiers plus spécifiquement polynésiens.”

Concernant la nomination de Sonia Backès en tant que secrétaire d’Etat à la citoyenneté auprès du ministre de l’Intérieur, Edouard Fritch relève le choix “d’une personnalité estimée du Pacifique au sein du gouvernement de la République. C’est la première fois également que la Citoyenneté fait l’objet d’un portefeuille spécifique.” Le président du Pays envisage également de la rencontrer “pour échanger sur ces problématiques et examiner comment elles peuvent être prises en considération dans les collectivités françaises du Pacifique et en Polynésie française en particulier”.

La composition du gouvernement remanié d’Elisabeth Borne

Seize ministres, 15 ministres délégués et 10 secrétaires d’Etat: un mois et demi après la nomination d’un premier gouvernement, l’Elysée a dévoilé lundi la constitution du nouvel équipage ministériel du second quinquennat d’Emmanuel Macron.

Ministres

Economie, finances et souveraineté industrielle et numérique: Bruno Le Maire

Intérieur et Outre-mer : Gérald Darmanin

Europe et Affaires étrangères: Catherine Colonna

Garde des Sceaux, Justice: Eric Dupond-Moretti

Armées : Sébastien Lecornu

Travail, plein emploi et insertion : Olivier Dussopt

Education nationale et jeunesse : Pap Ndiaye

Enseignement supérieur et recherche : Sylvie Retailleau

Agriculture et souveraineté alimentaire : Marc Fesneau

Transition écologique et cohésion des territoires : Christophe Béchu

Transition énergétique : Agnès Pannier-Runacher

Culture : Rima Abdul-Malak

Santé et prévention : François Braun (entrant)

Solidarités, autonomie et personnes handicapées : Jean-Christophe Combe (entrant)

Transformation et fonction publique : Stanislas Guerini

Sports et Jeux olympiques et paralympiques : Amélie Oudéa-Castéra 

Ministres délégués

– Auprès de la Première ministre :

Renouveau démocratique, porte-parole du gouvernement : Olivier Véran

Relations avec le Parlement : Franck Riester

Egalité entre les femmes et les hommes, diversité et égalité des chances: Isabelle Rome

– Auprès du ministre de l’Economie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique:

Comptes publics : Gabriel Attal

Industrie : Roland Lescure (entrant)

Transition numérique et télécommunications : Jean-Noël Barrot (entrant)

Petites et moyennes entreprises, commerce, artisanat et tourisme: Olivia Grégoire

– Auprès du ministre de l’Intérieur, de la ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires:

Collectivités territoriales : Caroline Cayeux (entrante)

– Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer :

Outre-mer : Jean-François Carenco (entrant)

– Auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :

Commerce extérieur, attractivité et Français de l’étranger :  Olivier Becht (entrant)

– Auprès du ministre du Travail, du plein emploi et de l’insertion et du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse:

Enseignement et formation professionnels : Carole Grandjean (entrante)

– Auprès du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires

Transports : Clément Beaune

Ville et logement : Olivier Klein (entrant)

– Auprès du ministre de la Santé et de la prévention :

Organisation territoriale et professions de santé : Agnès Firmin Le Bodo (entrante)

– Auprès du ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées :

Personnes handicapées : Geneviève Darrieussecq (entrante)

Secrétaires d’Etat

– Auprès de la Première ministre :

Enfance : Charlotte Caubel

Mer : Hervé Berville (entrant)

Economie sociale et solidaire, vie associative: Marlène Schiappa (entrante)

– Auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer

Citoyenneté : Sonia Backès (entrante)

– Auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères : 

Europe : Laurence Boone (entrante)

Développement, francophonie et partenariats internationaux : Chrysoula Zacharopoulou

– Auprès du ministre des Armées et du ministre de l’Education nationale et de la jeunesse :

Jeunesse et service national universel : Sarah El Haïry (entrante)

– Auprès du ministre des Armées

Anciens combattants, mémoire : Patricia Mirallès (entrante)

– Auprès du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires :

Ecologie : Bérangère Couillard (entrante)

Ruralité : Dominique Faure (entrante)

infos coronavirus