mercredi 1 avril 2020
A VOIR

|

L’OMS voit une « chance réaliste de stopper » le coronavirus

Publié le

L'OMS a estimé mardi qu'il y avait une "chance réaliste de stopper" la propagation dans le monde du nouveau coronavirus, désormais officiellement appelé "COVID-19".

Publié le 11/02/2020 à 9:57 - Mise à jour le 11/02/2020 à 10:16
Lecture < 1 min.

L'OMS a estimé mardi qu'il y avait une "chance réaliste de stopper" la propagation dans le monde du nouveau coronavirus, désormais officiellement appelé "COVID-19".

« Si nous investissons maintenant (…) nous avons une chance réaliste de stopper cette épidémie », a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse à Genève, où siège l’OMS.

Il a aussi annoncé que le nouveau coronavirus se nommait dorénavant COVID-19 après s’être provisoirement appelé « 2019-nCoV ».

La nouvelle dénomination a été choisie de manière à être « facile à prononcer », tout en restant sans référence « stigmatisante » à un pays ou à une population en particulier, a-t-il souligné.

Il a expliqué que « CO » signifiait corona, « VI » virus et que « D » avait été choisi pour « disease » (maladie en anglais). Le chiffre 19 indique l’année de son apparition (2019).

La transcription officielle de l’OMS met toutes les lettres en capitales.

Quelque 400 scientifiques du monde entier ont entamé mardi une rencontre de deux jours sous les auspices de l’OMS destinée à intensifier la lutte contre cette maladie.

À l’ouverture de la conférence, Tedros avait qualifié cette épidémie de « très grave menace » pour le monde, appelant les pays et les scientifiques à intensifier les efforts et la coordination pour en venir à bout.

Il a aussi fait observer que « les virus pouvaient avoir des conséquences plus puissantes que n’importe quel acte terroriste ».

Plus de 42 600 personnes ont été contaminées en Chine continentale, et au moins 1 016 d’entre elles sont mortes. En dehors, le virus a tué deux personnes (une aux Philippines et une à Hong Kong) et plus de 400 cas ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires.

Le patron de l’OMS a aussi émis la crainte de voir l’épidémie gagner des pays aux moyens sanitaires fragiles. « Si le virus parvient à entrer dans un système de santé plus faible, cela peut provoquer le chaos », a-t-il dit.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : re[email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coronavirus : Paea s’organise pour les plus démunis

Malgré un fonctionnement des services restreint dû à la crise du coronavirus et à une obligation de faire respecter le confinement décidé le 20 mars dernier, les équipes communales s’organisent, à l’intérieur d’un Plan de continuité d’activité qu'ils déclarent "plus poussé encore".

Coronavirus : en Australie, un, homme hospitalisé les narines...

Un astrophysicien australien qui, pour tuer le temps pendant son confinement lié au coronavirus, cherchait à inventer un collier prévenant les contaminations, a fini à l'hôpital avec des aimants plein les narines.

Covid-19 : toujours 330 personnes dépistées et 30 cas...

Ce vendredi, à 16 heures, les chiffres de surveillance épidémiologique restent stables avec 330 personnes dépistées, 30 cas confirmés, une hospitalisation en cours et aucun décès.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV