mardi 20 avril 2021
A VOIR

|

Deux cyclones menacent les Fidji et les Tonga

Publié le

Les Fidji et les Tonga ont mis en garde mardi la population à l'approche de deux cyclones qui se sont intensifiés à l'approche de ces deux archipels du Pacifique.

Publié le 15/12/2020 à 9:32 - Mise à jour le 15/12/2020 à 15:15
Lecture 2 minutes

Les Fidji et les Tonga ont mis en garde mardi la population à l'approche de deux cyclones qui se sont intensifiés à l'approche de ces deux archipels du Pacifique.


Les autorités des deux pays ont invité les habitants à se préparer à faire face à des vents violents et des inondations. 

Le cyclone Zazu de catégorie un, s’accompagne de rafales de vent allant jusqu’à 90 km/h, et devrait passer mercredi en catégorie 2, selon les services météorologiques des Tonga. 

De leur côté, les prévisionnistes fidjiens ont indiqué que le cyclone Yasa était de catégorie 3 lorsqu’il se situait à 600 km au large de l’île principale de l’archipel, Viti Levu, mais menaçait d’être de catégorie 5 jeudi en fin de journée.

Le Premier ministre fidjien Frank Bainimarama a appelé la population à se préparer à évacuer. « Dès maintenant, nous devrions tous nous préparer à de fortes pluies, des vents dévastateurs ainsi qu’à des inondations le long du littoral et dans tout le pays », a-t-il déclaré.

M. Bainimarama a conseillé aux habitants de barricader leurs habitations avec des planches, de connaître le centre d’évacuation le plus proche et de préparer des produits de première nécessité. 

Le bureau fidjien en charge de la gestion des catastrophes a fait état d’éventuelles évacuations un peu plus tard dans la semaine.  

Le service de météorologie Weatherbasé en Nouvelle-Zélande, a indiqué qu’il est peu probable que les deux cyclones se rejoignent mais leur proximité à compliqué les prévisions.

« Il est un peu délicat de savoir exactement à quelle distance Yasa sera des Fidji – nous pensons actuellement qu’elles seront touchées de plein fouet », a déclaré le directeur général de Weatherwatch, Philip Duncan.

Ces tempêtes tropicales sont les premières en ce début de saison des cyclones dans le Pacifique Sud qui dure généralement jusqu’à mai.

En avril, le cyclone Harold, de catégorie 5, avait causé de nombreuses destructions dans les îles Salomon, les Fidji et les Tonga. 

Des cyclones d’une telle intensité sont devenus de plus en plus courants ces dernières année, M. Bainimarama estimant qu’ils sont une des conséquences du changement climatique.

Il a appelé son pays, qui compte environ 900 000 habitants à se préparer au pire scénario.

« Souvenons-nous du cyclone Harold – à la dernière minute, il s’est intensifié et il a été pire que prévu », a-t-il mis en garde, invitant la population à ne pas être « prise au dépourvu ».

infos coronavirus