mercredi 20 janvier 2021
A VOIR

|

L’incinérateur de drogues est bien là

Publié le

L'incinérateur devrait permettre de détruire les saisies de stupéfiants à domicile. Opération réalisée dans les fours de la SLN, à Nouméa, jusqu'à présent. Pour des raisons évidentes de sécurité, il a été installé dans un endroit tenu secret.

Publié le 15/02/2020 à 15:08 - Mise à jour le 17/02/2020 à 9:27
Lecture < 1 min.

L'incinérateur devrait permettre de détruire les saisies de stupéfiants à domicile. Opération réalisée dans les fours de la SLN, à Nouméa, jusqu'à présent. Pour des raisons évidentes de sécurité, il a été installé dans un endroit tenu secret.

Attendu depuis un an, l’incinérateur de drogue est enfin arrivé, selon nos confrères de Tahiti infos. Pour des raisons évidentes de sécurité, il a été installé dans un endroit tenu secret. Annoncé l’année dernière par le procureur général de Papeete, Thomas Pison, l’engin permettra aux enquêteurs de détruire toutes sortes de stupéfiants à domicile. « Ainsi nous n’aurons plus besoin d’envoyer ces produits pour destruction à Nouméa, engendrant des frais et des démarches administratives courtelinesques », avait alors indiqué le procureur général lors de l’audience solennelle de rentrée de la cour d’appel en janvier 2019.

Une première saisie record de 1,4 tonne de cocaïne au large des Tonga en 2017 avait été acheminée en Nouvelle-Calédonie, où elle a été détruite en toute discrétion dans les fours de la SLN (Société le Nickel), à l’entrée de Nouméa. Fours également employés pour les destructions de scellés, comme les armes illégales. Depuis, les saisies effectuées en Polynésie étaient régulièrement expédiées à Nouméa.

La gendarmerie nationale de Nouvelle-Calédonie avait posté des photos sur sa page facebook après l’opération de destruction de la saisie record de cocaïne.

Selon le dernier bilan de Mario Banner, le patron de la DSP, plus de 27 kilos de ice d’une valeur de 4 milliards de Fcfp ont été saisis. Mais ce n’est pas tout. En 2018, 653 affaires ont été menées contre 452 en 2017 (soit une hausse de 44 %).

infos coronavirus