A VOIR

|

Communiqué

Nouvelle réglementation du mouillage dans le lagon de Bora Bora

Publié le

Afin de protéger le nouveau réseau d'adduction en eau dans le district de Faanui, une zone d’interdiction de mouillage d’une largeur de cent mètres de part et d’autre de celui-ci a été créée par le Pays.

Publié le 23/11/2022 à 15:59 - Mise à jour le 23/11/2022 à 16:18
Lecture 2 minutes

Afin de protéger le nouveau réseau d'adduction en eau dans le district de Faanui, une zone d’interdiction de mouillage d’une largeur de cent mètres de part et d’autre de celui-ci a été créée par le Pays.

Suppression du point de mouillage sans la zone Hitiaa 1

Dans le cadre de la viabilisation des motu Nord de l’île de Bora Bora, un réseau d’adduction en eau potable a été posé dans le district de Faanui, reliant le rivage de l’île principale au motu Terurumi.

Cette nouvelle réglementation impacte une des zones de mouillage existantes dans le lagon de l’île de Bora Bora afin d’encadrer et d’organiser le stationnement des différents types de navire fréquentant ses eaux (paquebots de croisières, yachts, voiliers…).

Dans la pratique, la nouvelle zone réglementée empiète sur le point de mouillage Hitiaa 1, dédié aux yachts de longueur de référence comprise entre vingt et quatre-vingt-dix mètres.

Sur les recommandations des professionnels de l’île et à la demande de la commune de Bora Bora, ce point de mouillage sera supprimé en raison des nuisances sonores provoqués par les moteurs des navires qui s’y positionnent et des perturbations pour les animaux marins, et notamment les poissons nettoyeurs de parasites des raies Mantas dont le site est une nurserie.

A cet effet, une modification de l’arrêté du 22 novembre 2018 portant réglementation du mouillage des navires dans les eaux intérieures de l’île de Bora Bora a été validée par le Conseil des ministres de la Polynésie française.

Modification des zones d’interdiction de mouillage dans les eaux intérieures de Bora Bora

Par ailleurs, divers ouvrages relient l’île principale aux motu, et reposent ou sont enfouis sous le fond marin (câbles de télécommunication, câbles électriques, réseaux d’adduction en eau potable ou d’évacuation des eaux usées, émissaires de captage et de rejet…). Un règlement particulier a été pris afin d’instituer des zones d’interdiction de mouillage au droit de ces équipements et de les protéger des éventuelles détériorations qui pourraient être générées par les ancres des navires.

La zone de protection des câbles sous-marins dite de “Nunue” a également été modifiée afin qu’elle soit plus en cohérence avec la zone de mouillage dédiée aux navires de plaisance présente dans ce secteur.

Dans l’attente de la mise à jour des cartes maritimes, un avis aux navigateurs sera diffusé par les canaux usuels.