mercredi 22 septembre 2021
A VOIR

|

L’UPF via le CETOP s’engage pour l’économie du Fenua

Publié le

Pour contribuer à la reprise de l’économie du fenua, l’UPF via son centre d’étude sur le tourisme en Océanie-Pacifique (CETOP), met en place une veille documentaire ainsi que des synthèses et analyses accessibles à tous. Cette action est menée conjointement par des enseignants-chercheurs référents dans le domaine, des doctorants ainsi que des étudiants bénévoles.

Publié le 28/04/2020 à 9:03 - Mise à jour le 28/04/2020 à 9:13
Lecture < 1 min.

Pour contribuer à la reprise de l’économie du fenua, l’UPF via son centre d’étude sur le tourisme en Océanie-Pacifique (CETOP), met en place une veille documentaire ainsi que des synthèses et analyses accessibles à tous. Cette action est menée conjointement par des enseignants-chercheurs référents dans le domaine, des doctorants ainsi que des étudiants bénévoles.

L’objectif est de fournir une synthèse hebdomadaire des informations récentes, par secteur ou par zone géographique, concernant les effets et les évolutions de la crise sanitaire du Covid-19 sur le tourisme en Polynésie française.

Ce projet bénévole est destiné à aider. Porté par six enseignants-chercheurs de l’UFP -Vincent Dropsy, Jean-Claude Oulé, Sylvain Petit, Yann Rival, Sandrine Sana et Grégoire Calley- il est le fruit du travail et l’investissement bénévole de 25 étudiants, en doctorat, en master Management et Commerce International, en 2ème et 3ème année de Licence Économie et Gestion ainsi qu’en Licence Professionnelle Hôtellerie-Tourisme, tous à l’UPF.

Chaque semaine, vous retrouverez donc un point de synthèse de cette veille documentaire sur le site du CETOP.

Les sujets veillés par cette équipe ad hoc sont de trois ordres :
– Veille des marchés concurrentiels, pour s’inspirer des bonnes (ou mauvaises) idées de nos principaux concurrents, notamment les destinations insulaires ;
– Veille des marchés émetteurs pour identifier les capacités et les délais de reprise, selon les marchés ;
– Veille sectorielle afin de comprendre comment s’organisent les différents secteurs (hôtellerie ; aérien ; filière locale).

L’essentiel de ce travail de veille et d’analyse est de donner à chaque acteur du tourisme la possibilité d’avoir accès à des données contextualisées et à un traitement scientifique de ces dernières, basé sur les compétences et l’expérience des enseignants-chercheurs de l’UPF dans ce domaine pour pouvoir anticiper au mieux les changements à venir.

Plus d’infos ICI

Rédigé par

infos coronavirus