A VOIR

|

La vente d’alcool à consommer sur place exceptionnellement autorisée dans la nuit du 31 décembre

Publié le

À l'occasion du nouvel an 2023, la règlementation autorise la vente de boissons alcooliques à consommer sur place, dans les débits de boissons, de 7h du matin à 1h du matin le lendemain. Aucune dérogation n'est prévue pour la vente à emporter.

Publié le 28/12/2022 à 17:01 - Mise à jour le 28/12/2022 à 17:01
Lecture < 1 min.

À l'occasion du nouvel an 2023, la règlementation autorise la vente de boissons alcooliques à consommer sur place, dans les débits de boissons, de 7h du matin à 1h du matin le lendemain. Aucune dérogation n'est prévue pour la vente à emporter.

L’ouverture la nuit du nouvel an représente cependant un enjeu économique majeur pour le secteur des bars, secteur qui a beaucoup souffert des fermetures de frontières et autres mesures de restriction liées à la pandémie, y compris lors des réveillons des années 2020 (sous couvre-feu) et 2021 (une partie des événements prévus ayant été annulés, au dernier moment, par le Haut-commissariat).

Aussi, le conseil des ministres a accordé une dérogation exceptionnelle au régime normal des heures de vente de boissons alcooliques par des débits de boissons à consommer sur place à l’occasion du nouvel an 2023.

Cette dérogation sera limitée aux seuls détenteurs de la grande licence, dite licence de 4ème catégorie. En effet, les autres licences à consommer sur place sont assorties de conditions, notamment celles de ne vendre de l’alcool qu’en marge d’un repas.

Enfin, cette mesure ne vise que la vente de boissons à consommer sur place. Aucune dérogation n’est prévue pour la vente à emporter qui sera interdite à partir de 20h le 31 décembre 2022 jusqu’à 7h le 1er janvier 2023.