SOCIÉTÉ

Mannequinat : Heitiarii Wan, de Tahiti à Milan


Dimanche 31 Mars 2019 à 14:35

PORTRAIT - Elle a tout juste, 17 ans et est déjà une habituée des podiums ! Heitiarii Wan est mannequin pour Brave, une agence italienne. Une carrière qu’elle doit à la Fashion week de Tahiti, au cours de laquelle elle a été repérée en 2016. Depuis 3 ans maintenant, la jeune femme jongle donc entre les défilés et ses études. Rencontre.


Heitiarii Wan. Crédit Tahiti Nui télévision
Heitiarii Wan. Crédit Tahiti Nui télévision
Heitiarii, prépare un BAC STMG… mais dans des conditions particulières. Depuis 3 ans, elle doit concilier mannequinat et cours par correspondance. Ce qui lui laisse peu de temps pour profiter de sa famille à Paea. Alors, elle savoure chacun de ses séjours au fenua.
"Dès que j'arrive, j'essaie d'aller à la mer pour reprendre mes couleurs. Je passe beaucoup de temps avec ma famille et le plus possible aussi avec mes amis."

Sa carrière de top model, elle l’a démarrée en 2016 grâce à la Tahiti Fashion Week  d’Alberto V. Sélectionnée par l’agence Brave, la jeune fille s’envole pour l’Italie. Elle défile pour la première fois pour un créateur de chaussures aux côtés d’Alizée, une autre polynésienne. "En vrai, c'est très très difficile le mannequinat. Il ne faut pas le prendre à la légère. C'est un métier. J'ai défilé pour des petites marques à Milan ou à Paris. Ce n'est pas comme les grandes marques, mais ce sont de bons designers qui font de beaux vêtements." 

Heitiarii Wan lors d'un défilé. Capture vidéo
Heitiarii Wan lors d'un défilé. Capture vidéo
Du haut de ses 1m80, Heitiarii se rend 2 à 3 fois par an en Europe. Elle est actuellement de retour de Milan pour passer les premières épreuves du bac. Et un programme chargé l’attend.

Le mannequinat, elle en a aujourd’hui fait son métier. Mais l’univers de la mode est très concurrentiel. Pour rester au top, elle s’impose donc une hygiène de vie stricte : le prix à payer pour poursuivre son rêve ! Et elle peut compter sur le soutien de ses proches. "C'est beaucoup de fierté en tant que maman. (...) J'ai besoin de l'entendre matin et soir. Mon téléphone est toujours connecté en 3G 24h/24. Au cas où il lui arrive quelque chose, elle peut me joindre", confie Olga sa maman. 

Pour ses parents, le mannequinat a permis à Heitiarii de mûrir. Elle voyage d’ailleurs seule pour chacun de ses déplacements professionnels même si elle garde en permanence le contact avec sa famille.

Crédit Tahiti Nui télévision
Crédit Tahiti Nui télévision
Rédaction web avec Brandy Tevero et Tauhiti Tauniua Mu San

Pour celles qui souhaitent tenter leur chance lors de la prochaine Tahiti Fashion Week, le casting est ouvert. 
Les candidatures sont à envoyer à [email protected]
Plus d'infos en cliquant ICI








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Avril 2019 - 14:57 Un jeûne pour se rapprocher du Christ

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Européennes 2019