mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Te Aito : une victoire « très difficile » pour Kévin Céran-Jérusalémy

Publié le

Samedi à la Pointe Vénus, Hinatea Bernardino s'est imposée sur la course Aito vahine. Kévin Céran-Jérusalémy a remporté le Te Aito chez les hommes. Ils étaient nos invités du journal :

Publié le 21/07/2019 à 11:10 - Mise à jour le 25/07/2019 à 15:35
Lecture 3 minutes

Samedi à la Pointe Vénus, Hinatea Bernardino s'est imposée sur la course Aito vahine. Kévin Céran-Jérusalémy a remporté le Te Aito chez les hommes. Ils étaient nos invités du journal :

Hinatea c’est une reprise pour toi puisque l’année dernière tu n’as pas participé au te Aito. Ça a été particulièrement difficile ?
« C’était volontaire l’année dernière que je ne participe pas au Te Aito. Cette année, j’ai eu des blessures au niveau du dos, une hernie discale et tout. C’est pour ça que je n’ai pas participé au tiurai. Après le tiurai je me suis dit « pourquoi ne pas tester » mais j’avais beaucoup de stress, je doutais beaucoup de moi, je ne savais plus où me positionner parce que ça faisait 1 an que je n’avais plus fait de compétition en V1. Je suis partie ce matin (dimanche NDLR) sans savoir vraiment où j’allais. Je pense que ce stress s’est transformé en bonne énergie pour moi parce que j’ai bien géré ma course. Je suis vraiment contente de ma course d’aujourd’hui »

Tu avais une adversaire en particulier ?
« Je visais toujours la même : Marguerite (Temaiana, arrivée 2e de la course Aito vahine, NDLR). Elle a 40 ans mais je tiens à la féliciter. Elle est toujours là. Je ne sais pas si à son âge je pourrais encore titiller les seniors comme elle le fait. J’avais vu son combat contre Marianna (Hodges, 3e du Aito vahine, NDLR) l’an dernier et je me suis dit « bon aller je vais tester ». Je visais plutôt le top 5 cette année. Mais mon esprit de combattante a pris le dessus. Dès le départ je stressais beaucoup. Je me suis dit « non, calme toi, essaie de gérer ta course; » J’avais une petite avance contre Marguerite. Je voulais juste gérer ma course. »

C’est une 10e victoire pour toi. Pas successive mais quand même…
« Je suis vraiment contente d’avoir cette 10e victoire pare que l’année dernière je n’ai pas fais la compétition. C’est vraiment quelque chose de rester devant l’écran. Je me suis dit « bon, il me faut cette 10e victoire ». Je suis vraiment contente parce que 10 c’est beaucoup. Moins tu crois en toi et plus tu apprécies ta victoire. C’est ce qui s’est passé aujourd’hui. »

Kévin tu avais une double difficulté puisque tu reviens des Jeux du Pacifique. Comment ça s’est passé la course aujourd’hui ?
« Ça a été très difficile pour moi. Vu que la semaine où j’étais aux Jeux je n’avais pas beaucoup le temps d’aller m’entraîner. J’étais plus concentré sur aller chercher les médailles pour le fenua. Je ramais que les jours des courses et les autres jours, on se reposais, on se concentrais. Ça a décalé mon programme d’entraînement pour le Te Aito. Je n’y croyais plus, je pensais être positionné dans les 10 ou les 5 premiers. A mon retour à Tahiti, c’est ma famille et mes amis qui m’ont poussé, qui m’ont dit « tu peux le faire ».

Steve Teihotaata a remporté le te Aito l’an dernier. C’était un de tes adversaires principaux pour cette course aujourd’hui ?
« Aujourd’hui il portait le maillot jaune et je tiens à le féliciter. On a bien bataillé aujourd’hui comme toutes les courses et félicitations aussi à tous les adversaires sur le plan d’eau. »

On l’a entendu de vos témoignages : la pression c’est aussi un moteur pour vous, pour les compétitions. Mais est-ce que vous avez d’autres secrets Hinatea pour être au top lors de ces courses ?
« Moi je m’y suis prise vraiment en retard. C’était après le tiurai que j’ai décidé avec mon père qui est mon coach, de m’aligner pour le Te Aito. Du coup je n’avais pas beaucoup de délais au niveau des entraînements. Comme Kévin le dit, la famille compte énormément. Je tiens à la remercier et ma commune aussi parce qu’en même temps on a un boulot. Et ils nous permettent, pour ma part, d’avoir des aménagements horaires qui me permettent d’avoir pu suivre mes entraînements convenablement pendant ces deux dernières semaines. »

Et toi Kévin, quelles sont tes astuces ?
« Pareil que Hinatea, c’est grâce au soutien de mon île, de ma commune, Huahine. Je suis retourné travailler là-bas. Je peux m’entraîner tout seul, avec des copains. Je remercie le tavana de Huahine et la population : elle est pour vous cette victoire. »

Te Aito : le récap du 2e jour

?? Retrouvez l'interview complète des vainqueurs de la Te Aito 2019 ici ? http://bit.ly/2Y9Vy41

Posted by TNTV Tahiti Nui Télévision on Sunday, July 21, 2019

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.