Le Fifo joue la carte de la transmission pour ses 20 ans

Publié le

La 20e édition du Festival International du Film documentaire Océanien ouvrira officiellement ses portes ce mardi à la Maison de la culture, à Papeete. Une nouvelle édition placée sous le signe de la jeunesse et de la transmission afin de sensibiliser les futures générations aux particularités de l’Océanie.

Publié le 07/02/2023 à 5:00 - Mise à jour le 07/02/2023 à 9:27

La 20e édition du Festival International du Film documentaire Océanien ouvrira officiellement ses portes ce mardi à la Maison de la culture, à Papeete. Une nouvelle édition placée sous le signe de la jeunesse et de la transmission afin de sensibiliser les futures générations aux particularités de l’Océanie.

Avoir 20 ans est souvent synonyme d’insouciance. Pour un festival tel que le Fifo qui affiche fièrement ses deux décennies d’existence, c’est aussi et surtout le temps de la transmission aux futures générations. Et pour passer de la parole aux actes, les protagonistes ont souhaité, pour cette édition 2023, offrir un nouveau regard en créant le « jury jeunesse ». « Jury jeunesse qui va nous permettre de poursuivre la discussion et de voir quels sont les thématiques, quels sont les sujets, quels sont les films qui percutent dans la conscience de la jeunesse », explique Marie-Hélène Villierme, présidente de l’événement.

Sept jeunes érudits, âgés eux-mêmes de 20 ans qui, à l’image de Temanu Amtsi, membre du « jury jeunesse », ont hâte de découvrir les œuvres de ce cru 2023 : « Il y a beaucoup de films qui traitent de thématiques très intéressantes et il y a certaines thématiques qui moi me concernent en tant que jeune. Des investigations, des enquêtes, mais aussi des témoignages qui me touchent particulièrement moi en tant que jeune. »

Lors de chaque édition, près de 8 000 étudiants venus des quatre coins de Tahiti et de Moorea ont l’opportunité de découvrir les nombreux métiers de l’audiovisuel. Des moments privilégiés où les échanges avec des réalisateurs déclenchent ou confirment des vocations : « C’est clairement un domaine que j’envisage, confie le jeune Mana, étudiant en audiovisuel. En ce moment on est en train de remplir Parcoursup parce qu’on est en Terminale. On est en train de voir pour des écoles d’audiovisuel. Ce n’est pas forcément facile à intégrer. »

Le Fifo ouvrira officiellement ses portes ce mardi à la Maison de la culture. Le palmarès de cette 20e édition devrait être connu dimanche 12 février.

Détails et programme de l’événement ICI

Dernières news

Activer le son Couper le son