vendredi 15 janvier 2021
A VOIR

|

Cas de Covid-19 sur le Gauguin : témoignage

Publié le

Publié le 03/08/2020 à 11:46 - Mise à jour le 11/08/2020 à 12:42
Lecture 2 minutes

Un cas de covid-19 a été confirmé ce dimanche à bord du navire de croisière Paul Gauguin. « Il était 22 heures. On était au spectacle, on était bien habillés, on buvait du champagne et d’un coup on nous annonce qu’il y a un cas de covid et qu’il faut regagner nos cabines. Là, c’est la peur, le choc, tout le monde court, va dans sa cabine. Et voilà. On n’a plus bougé depuis », raconte une passagère que nous avons contactée.

Tous les passagers ont été testés. Les résultats devraient être connus en fin de journée ce lundi. Un débarquement devrait être organisé demain mardi. Il a été demandé aux passagers de rester en cabine jusqu’à ce moment. « Personnellement je me sens bien parce qu’on est dans une bonne chambre, on a un balcon. Par contre, je pense à mes collègues qui sont plus bas, qui n’ont pas de balcon, qui ont pris une fenêtre. Ça doit être difficile parce qu’on est obligés de rester dans nos cabines et on ne peut pas sortir. »

 » On ne peut pas monter sur un bateau si on n’a pas les résultats de son auto-prélèvement. Un bateau c’est fermé. « .

Une passagère du Paul Gauguin

« Qui va nous rembourser ? Les dégâts économiques sont extrêmes. « , estime cette femme.

Mais elle explique aussi que le personnel du navire a été à la hauteur, et appelle à ne pas tomber dans la psychose : « On peut aussi remercier le Paul Gauguin d’avoir vite fait demi-tour et d’avoir pris la décision de nous ramener à Papeete pour ne pas infecter d’autres îles. Il y a quand même une transparence de l’information. » Le navire se trouvait entre Bora Bora et Rangiroa à l’annonce du cas confirmé de covid-19.
« On ne nous cache rien et c’est très important. C’est ensemble qu’il faut réfléchir et avancer. On est bien encadrés », estime la passagère. « Elle (la personne testée positive, NDLR) est montée à bord mais elle a été bien surveillée. (…) Les mesures barrière ont été bien respectées. On avait des masques, du gel hydro-alcoolique tous les 5 mètres (…) Le personnel n’arrêtait pas de désinfecter les chambres. »

Si d’autres cas positifs sont confirmés, ils seront mis à l’isolement. Ceux qui pourront débarquer seront placés en septaine puis retestés avant de pouvoir circuler normalement.

infos coronavirus