mardi 24 mai 2022
A VOIR

|

Vaa Tauati : une traversée exceptionnelle aux Tuamotu

Publié le

Vendredi dernier, André Vohi et son équipe de rameurs se sont lancés dans une folle épopée : traverser en pirogue double les chenaux entre Rangiroa, Tikehau et Mataiva. Pas moins de 160 kilomètres à parcourir à la seule force des bras.

Publié le 26/01/2022 à 14:58 - Mise à jour le 28/01/2022 à 10:14
Lecture 2 minutes

Vendredi dernier, André Vohi et son équipe de rameurs se sont lancés dans une folle épopée : traverser en pirogue double les chenaux entre Rangiroa, Tikehau et Mataiva. Pas moins de 160 kilomètres à parcourir à la seule force des bras.


Première étape : Rangiroa – Tikehau

Le défi est sans précédent : la traversée à la rame du chenal qui sépare Rangiroa de Tikehau en V12. Un périple de 103 kilomètres. “C’est un record du monde. C’est un record, un exploit. Personne n’a jamais fait 103km en tauati. Même les gars de Rangiroa pensaient que ça allait casser” raconte André Vohi, organisateur de ce challenge.

La cohésion à été le maitre-mot de cette traversée. Cohésion entre une équipe venue de Tahiti et une autre de Rangiroa. Tahuhu Maraeura maire de Rangiroa a lui aussi pris part au défi.

L’embarcation est arrivée à bon port après pas moins de 7 heures 30 d’efforts. Ura Tani, rameuse de Rangiroa, retient la convivialité de ce défi : “C’était convivial. Il y avait beaucoup de tahoe aussi. Le fait de pouvoir ramer avec cette pirogue et puis il y avait mes beaux frères aussi dessus, il y avait mon fils aussi. On est juste heureux quoi.”

Accueillis comme des rois par la commune de Tikehau, les rameurs se sont restaurés en bord de plage. Avec déjà dans leurs esprits, la deuxième étape moins longue que la première, mais qui reste une grande inconnue pour les aito des océans.

Deuxième étape : Tikehau – Mataiva


La pirogue double propulsée par 12 rameurs amateurs a affronté la haute mer pour cette deuxième étape. Elle peut surfer sans se fendre en deux. La tauati de compétition peut en effet affronter la houle de côté même dans les pires conditions. “On a été ballotés de gauche à droite pendant la traversée, mais la pirogue a résisté” indique Tino Tenua, organisateurs de courses à Rangiroa.

Une deuxième traversée entre Tikehau et Mataiva de 60 kilomètres, qui s’apparentait à la Molokai Hoe en pleine “washing machine”. Volontairement, le cap a été mis avec confiance sur le point de rencontre des 7 courants contraires du chenal connus uniquement des pêcheurs de Mataiva. “C’est magnifique. Je n’ai pas de mot. Il faut le vivre. J’invite aussi les gens à vivre ça” confie Tino Tenua.

Au bout de 6 heures et 24 minutes de batailles avec 3 mètres de creux de côté lors des rafales, l’équipe franchit enfin la passe de Mataiva, exténuée, mais fière de ce nouveau record. 160 kilomètres au total.

46 ans après le passage de Hokulea à Mataiva en 1976, la TEP va’a, épaulée par les enfants de Rangiroa, prend le relais de la révolution du va’a.

infos coronavirus