fbpx
dimanche 15 décembre 2019
A VOIR

|

Sauvez “Trésors de Tahiti”

Publié le

Publié le 23/07/2017 à 4:22 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:57
Lecture 2 minutes

Leader au classement provisoire du Tour de France à la voile 2017, l’équipage tahitien, composé de Teva Plichart, Manutea Mahai, Pierre  Pennec et Quentin Ponroy, devra vendre son bateau à la fin de la compétition… L’un de des sponsors s’est désisté au dernier moment, laissant un trou béant dans le budget de plusieurs dizaines de milliers d’euros.  Leur seul espoir de pouvoir boucler leurs finances est de vendre Trésors de Tahiti, un magnifique Diam24 OD, décoré par l’artiste tahitien Eriki Marchand.
 
Aujourd’hui, ils se tournent vers le public pour sauver le bateau mais pas seulement. Leur projet repose sur deux piliers : la performance sportive, et surtout la formation des jeunes tahitiens à la voile et plus largement aux métiers de la mer.
 
Leur plus bel exemple est Manutea Mahai. Pêcheur de formation, il n’avait jamais mis les pieds sur un bateau à voile avant 2015. Attiré par le projet, il a demandé à Teva Plichart, de le former. Et à 27 ans, Manutea a commencé une carrière de marins professionnels. Deux ans plus tard, il était couronné vice-champion de France 2017 et aujourd’hui, il truste les podiums du Tour de France à la voile 2017.
 
Dans son sillage, 30 jeunes des quartiers prioritaires de la ville d’Arue ont pu suivre des journées de formation et de découverte. Et deux jeunes, Teahio et Iotua, ont trouvé leur place dans l’équipage Espoirs des Trésors de Tahiti. Aujourd’hui, Teahio, 26 ans, a eu l’opportunité de venir en France pour la première fois de sa vie et de préparer le bateau Trésors de Tahiti sur le Tour de France à la voile.

 L’objectif  est de faire émerger une nouvelle génération de marins capables de prendre la relève de Teva Plichart et du champion de catamaran de sport Billy Besson sur les podiums mais aussi de former des skippeurs tahitiens pour faire découvrir les eaux polynésiennes aux touristes.

Un développement qui passe aussi par la promotion de l’archipel. Pour cela, l’association espère organiser du 16 au 26 novembre la première édition du Grand Prix de Tahiti pour les Diam 24. “Pour le moment, trois équipages sont intéressés et on proposerait trois bateaux en location pour ceux qui ne voudraient pas faire venir leur Diam à cause de l’éloignement”, confie Emmanuel Versacequi cherche encore un partenaire.
 
Comme on le voit, leur projet va bien au-delà de la performance sportive et son avenir repose entre les mains du public.  Pour faire un don, voici le lien : https://www.leetchi.com/c/association-de-tahiti-elite-voile  Pour l’heure, 78 000 Fcfp  ont été collectés sur un montant de six millions Fcfp, demandés.
 

Rédaction Web

Le prix de la vanille ne cesse d’augmenter

Depuis quelques années, le prix du kilo de la vanille mûre ne cesse d’augmenter. Cette année, il s’est monnayé jusqu’à 15 000 Fcfp. Un prix qui s’explique notamment par une faible production et ce malgré les plans de relance du Pays.

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Madeleine, préparatrice en pharmacie et gendarme réserviste

Ils étaient une quarantaine ce matin à la brigade de Faa’a à recevoir leurs galons de gendarmes réservistes. Des civils qui viennent en renfort des gendarmes d’active, lors de missions ponctuelles. Parmi eux, plusieurs femmes, dont Madeleine. Travaillant dans le domaine de la santé, cette trentenaire a décidé de consacrer une partie de son temps à servir ses concitoyens.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X