vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Pirae encore au-dessus de la mêlée

Publié le

Le rugby club de Pirae a remporté samedi soir le challenge à X, un mini-championnat disputé sur deux samedis, avant l’ouverture de la saison à XV.

Publié le 23/02/2020 à 1:04 - Mise à jour le 23/02/2020 à 1:29
Lecture 2 minutes

Le rugby club de Pirae a remporté samedi soir le challenge à X, un mini-championnat disputé sur deux samedis, avant l’ouverture de la saison à XV.

Sans doute inspiré par les exploits successifs du XV de France dans le tournoi des six nations, Pirae n’a concédé aucun match. Des journées-marathon où chaque équipe a disputé 4 matches de 20 minutes.

Les très jeunes trois-quarts de Punaauia ont souvent fait exploser les défenses grâce à leur vitesse, leur envie et leur adresse – Photo : Mike Leyral

Malgré des scores-fleuves, les protégés de Teiki Dubois ont parfois été malmenés, notamment par les jeunes pousses de Punaauia. Le club de la Punaruu mêle harmonieusement des trois-quarts rapides et adroits, et ses anciens expérimentés : il sera l’un des principaux challengers de Pirae pour le titre à XV et prend la deuxième place à X. Autre bonne surprise, Paea, qui remonte la pente et s’est illustré lors de la deuxième journée.

Un essai en force pour le puissant Maui – Photo : Mike Leyral

Faa’a et Arue XV Mili, aux équipes surtout taillées pour le XV, feront jouer leur puissance à partir du mois prochain. On attendra aussi Papeete, forfait lors de cette deuxième journée, mais qui présente des atouts pour chatouiller les meilleurs.

Nicolas Vivien achève souvent ses sprints par un essai – Photo : Mike Leyral

Classement du Challenge à X

Pirae – 20 points

Punaauia – 14 points

Faa’a – 13 points

Paea – 12 points

Arue – 11 points

Papeete – 6 points (forfait la 2ème journée)

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.