lundi 1 juin 2020
A VOIR

|

Jeux du Pacifique : la suspension du COPF provisoirement levée

Publié le

Publié le 08/08/2018 à 14:40 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:52
Lecture 2 minutes

En juin dernier, le directeur du Conseil des Jeux Michael Pavitt expliquait qu’il restait deux conditions à satisfaire avant une éventuelle réintégration de Tahiti :  « un engagement fort du gouvernement polynésien en faveur de l’autonomie et l’indépendance du COPF » et « la résolution des conflits au sein des disciplines de la boxe et du rugby. » 

Depuis, la situation a évolué. Ce jeudi, le Fidji Times  rapporte que le Conseil des Jeux du Pacifique (PGC) a décidé de lever provisoirement la suspension de l’Association des Jeux du Pacifique de Tahiti Nui (COPF).

> A une condition

​Les athlètes polynésiens pourront donc participer aux prochains jeux du Pacifique en 2019. Mais à une dernière condition : qu’un accord soit conclu entre toutes les parties pour la sélection d’athlètes en boxe et rugby.

Le PGC explique que « pour les Jeux du Pacifique 2019, le COPF a proposé de superviser la sélection des meilleurs athlètes des fédérations rivales dans ces deux sports. » 
« La mise en œuvre réussie de cet accord entraînera la levée complète de la suspension avant le début des Jeux du Pacifique 2019 », souligne le Conseil.

>>> Lire aussi : La Polynésie suspendue du Conseil des Jeux du Pacifique

La suspension de Tahiti avait été officiellement décidée en décembre dernier. Le Conseil des Jeux du Pacifique estimait que le gouvernement de la Polynésie française avait « interféré dans l’autonomie et l’indépendance des associations sportives, ce qui a abouti à sa décision de boycotter les Mini-Jeux 2017 au Vanuatu. « 

Rédaction web 
 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

À Vairao, des CAES contribuent à l’embellissement de leur...

L’environnement et les actions de solidarité sont les priorités de l’association "Te ui no te oaoa" de Vairao. Ses membres ont été engagés dans le cadre du CAES pour embellir certains sites de cette commune de la Presqu’île.

6ème vol de continuité territoriale : 115 personnes de retour au...

Le sixième vol de continuité territoriale, assuré par Air Tahiti Nui, a atterri hier soir, à l’aéroport de Tahiti Faa’a, en provenance de Paris-CDG. À son bord, se trouvaient 115 personnes dont des résidents confrontés à de graves difficultés, des évasanés ainsi que leurs accompagnateurs d’Europe assistance, et des personnels soignants. Ils ont tous été testés négatifs au coronavirus, 72 heures avant leur départ.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV