mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Henri Burns, coach et combattant de MMA

Publié le

Le champion Henri Burns a ouvert, il a quatre mois du côté de Haapiti, à Moorea, sa salle d’entraînement aux arts martiaux. Une salle qui accueille des élèves de tout âge qui souhaitent apprendre auprès de cet athlète aguerri de MMA.

Publié le 14/07/2019 à 12:19 - Mise à jour le 14/07/2019 à 18:27
Lecture 2 minutes

Le champion Henri Burns a ouvert, il a quatre mois du côté de Haapiti, à Moorea, sa salle d’entraînement aux arts martiaux. Une salle qui accueille des élèves de tout âge qui souhaitent apprendre auprès de cet athlète aguerri de MMA.

Jiu-jitsu, pieds-poings, lutte et MMA… Tous les soirs de la semaine, Henri Burns et Vaiarii Childs accueillent jeunes et moins jeunes dans leur club Team Haapiti.

Offrir aux jeunes l’opportunité d’apprendre les arts martiaux a toujours été le souhait d’Henri Burns, qui jongle entre coaching et préparation personnelle.

“Je n’ai pas terminé de me construire en tant qu’athlète, mais je sais que lorsqu’on fait du bien autour de soi, ça revient toujours, confie-t-il. Donc je m’applique dans ce que je fais. Je fais ce qu’il y a à faire ici et je fais ce qu’il y a à faire à l’international dans ma carrière.”

Haut lieu de la danse locale il y a encore quelques années, le spot “Chez Billy” a retrouvé un second souffle avec les arts martiaux. Depuis l’ouverture de la salle, les licenciés n’ont cessé d’affluer.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

On compte aujourd’hui 96 licenciés ambitieux et fiers d’appartenir à la Team Haapiti. Comme Kurariki Matapo, qui s’entraîne là “depuis quatre mois”. “Mais je prenais déjà des cours particuliers avec Henri depuis deux ans, précise la jeune fille. Je fais du jiu-jitsu depuis deux ans et le MMA depuis quatre mois. Je veux suivre son exemple et être une championne de MMA et aller à l’UFC.”

Et elle n’est pas la seule. Tonohiti Gendron aussi souhaite faire des combats à l’international. “Mon objectif est de gagner des compètes et d’aller le plus loin possible”, souffle-t-il.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Respect, humilité mais aussi abnégation, plus qu’une simple discipline, ce sont des valeurs qu’Henri Burns inculque à ses élèves. Parmi eux, on retrouve aussi des mères de famille qui enfilent volontiers les gants pour montrer l’exemple, à l’instar d’Aimée Lenoir-Tihoti.

“Je me suis fixée un objectif, explique-t-elle. Tout d’abord pour la perte de poids, pour être en forme, et essayer de pousser nos enfants à venir et faire comme nous, au lieu d’aller sur la route ou faire autre chose. Je veux montrer l’exemple, que nous aussi, en tant que parents, on peut faire un sport qui fait du bien à notre santé.”

Henri Burns se prépare actuellement pour une rencontre de MMA. Mais avant cela, il va organiser un camp d’entraînement pour jeunes de 14 à 17 ans. L’événement se tiendra du 29 juillet au 2 août à Haapiti, et sera basé sur l’apprentissage des arts martiaux en matinée et sur des activités autour de l’éco-tourisme et de l’environnement en après-midi.

Pour plus d’informations concernant ce camp d’entraînement, rendez-vous sur la page Facebook Henri Burns.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue