jeudi 5 août 2021
A VOIR

|

A l’école des arbitres

Publié le

Publié le 11/10/2016 à 15:26 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:59
Lecture 2 minutes

La formation se tient sur deux journées, elle a démarré aujourd’hui, la deuxième session se tiendra mercredi 19 octobre, où les élèves devront passer l’examen de sélection.

“Ne revenez jamais sur une décision que vous avez prise. Si il y en a un qui discute, dites lui d’aller se replacer et continuez le jeu. Même s’il n’est pas d’accord”, insiste Yvan Rousset , directeur adjoint du SSP et professeur au lycée de Taaone, aux apprentis arbitres.

“Il y a une soixantaine d’équipes de prévues pour ces championnats du monde de Beach Volley et il nous faut obligatoirement, un ou deux arbitres par équipe. Ce qui fait entre 60 et 120 arbitres” explique Yvan Rousset.

Après la théorie on passe à la pratique. Des parties de beach-volley sont initiées et les arbitres en herbe sont chargés d’identifier les fautes et de les siffler. “On fait des petits jeux d’arbitrage, histoire qu’ils mettent en pratique ce dont on vient de voir. (…) On a une convention de partenariat avec la fédération qui dit que les arbitres que l’on a formé pourront arbitrer par la suite des matchs fédéraux. (…)”.

Pour ceux que cela intéresse, par la suite ils pourront aller plus loin. “On a au mois de février un deuxième stage de formation territoriale qui sera beaucoup plus poussé que celui-ci. Les meilleurs seront retenus pour arbitrer les championnats du monde et le championnat fédéral.”
 

Rédaction Web avec Brandy Tevero et Mata Ihorai

infos coronavirus