jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Vous êtes absent ? Un robot prendra votre place à l’UPF

Publié le

Publié le 13/02/2019 à 15:42 - Mise à jour le 13/02/2019 à 15:42
Lecture 2 minutes

Un écran sur roulettes, qui se commande à partir d’une simple application . Le robot beam est actuellement testé à l’université. Équipé de deux caméras, l’une pour le diriger, l’autre pour communiquer, il permet d’interagir avec un professeur ou des étudiants. « C’est l’étudiant ou la personne à distance qui prend la main sur ce truc-là et peut se déplacer dans le lieu où sera posé le robot. Ça peut être sur un campus, dans une classe, sur une île… À partir du moment où il y a un peu d’électricité, du Wifi, ça fonctionne », explique Christophe Batier, responsable pôle Technologies, informatique et communication pour l’enseignement. 

Cette révolution numérique s’avère utile pour des étudiants victimes d’un accident de la vie et qui souhaitent suivre leurs cours à distance ou maintenir le lien social avec leurs camarades. « On a un dispositif physique qui permet de donner la sensation que la personne est là avec nous. Et ça c’est important sur des activités de groupe, en complément du cours, des activités classiques, il y a beaucoup de moments informels sur un campus (…) Ces objets là viennent compléter un Skype, remplacer une visioconférence (…) C’est un vrai lien social quand on est enfermé à l’hôpital ou dans une chambre depuis 15 jours, un mois… »

Le robot de télé présence est en phase de test et suscite la curiosité : « c’est un projet intéressant pour les élèves qui ne peuvent pas venir à l’école, ceux qui sont malades… (…) On a l’habitude avec Skype, les réseaux sociaux, mais là c’est toute autre chose », réagit Heimanu, étudiante. 

En métropole, la région Rhône Alpes a commandé 80 robots de télé présence pour les déployer dans les universités. L’UPF déploie à son tour son schéma directeur du numérique avec ce robot , des emplois du temps consultables sur tablettes ou encore des cours à distance.
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu