fbpx
vendredi 6 décembre 2019
A VOIR

|

Vidéo – Noël pour les prématurés et leurs parents à l’hôpital de Taaone

Publié le

Publié le 08/12/2018 à 7:57 - Mise à jour le 08/12/2018 à 7:57
Lecture 2 minutes

L’hôpital de Taaone peut accueillir 8 bébés en réanimation et 16 en néonatologie. 24 bébés sont en ce moment pris en charge. On considère qu’un enfant est né prématurément s’il voit le jour avant 37 semaines d’aménorrhée (8 mois et demi de grossesse) et on parle de “grande prématurité” pour les bébés nés en dessous de 32 semaines. Cela représente une quarantaine de cas par an en Polynésie. En 2017, 43 grands prématurés sont nés au fenua et 40 en 2018. 

> La prématurité, une épreuve pour les parents aussi

Une des priorités du service qui accueille ces enfants est de placer la famille “au coeur de la prise en charge”. Mais pour les parents, ce n’est pas toujours évident. “C’est dur pour nous de voir nos enfants prématurés (…) Leur poids, c’est inquiétant. On a peur tous les jours”, explique Doriane Maufene, maman de jumelles. 
Pour soutenir les familles, une association s’est montée il y a deux ans : Les Prémas de Polynésie. Noelanie Taeae est une des fondatrices. Elle est maman d’un grand prématuré. “J’ai vécu aussi cette détresse. C’est une phase difficile de notre vie. On s’est très vite sentis seuls. (…) On est là pour les épauler, les écouter, partager avec eux”.

L’association aide aussi les parents des îles pour qui l’épreuve et l’éloignement sont encore plus difficiles. Les Prémas de Polynésie lancent régulièrement des appels aux dons en matériel, vêtements… “Nos enfants sont prémas donc ils sont nés entre 500g et au-delà de 2kg. Ce n’est pas évident de trouver des petits vêtements. Ça a un coût. On a des bénévoles, des partenaires, des sponsors qui nous aident à pouvoir récolter et distribuer”. 

> Les fêtes de fin d’année en néonat’

Les bébés restent entre 1 et 3 mois à l’hôpital selon leur prématurité. Certains parents passeront donc leurs fêtes de fin d’année au chevet de leur enfant, en néonatologie. Samedi, l’association organisait une rencontre dans le couloir du service. Les membres sont venus apporter quelques cadeaux : gigoteuses, couvertures cousues par des bénévoles…  “On est chez les tout petits bébés, ils ne sont pas là pour voir les couleurs, mais ils pourront profiter des cadeaux. Et on est là pour partager un petit-déjeuner avec les parents à l’approche des fêtes. Ce sont des parents qui passeront Noël en neonat’ donc on voulait être à leurs côtés et partager un bon moment.” 

Les raisons de la prématurité sont diverses et pas toujours connues : l’âge, un souci de santé, de la tension peuvent mener une femme à accoucher avant terme. Les bébés sont ensuite suivis parfois pendant plusieurs années. Dans le cas des grands prématurés, les enfants peuvent être suivis jusqu’à leur 8 ans. Même si les conséquences de la prématurité ne sont pas toujours visibles, les enfants peuvent avoir des retards de langage, des apprentissages, de la lecture, de l’écriture. 

Si vous souhaitez aider, l’association des Prémas de Polynésie organise en ce moment une collecte de vêtements et linges divers de petite taille. 

 

Rédaction web 

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’internat du LEP de Mahina inauguré

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a inauguré en fin d’après-midi l’extension de l’internat du lycée professionnel d’Atima, à Mahina.

558 plants de cannabis découverts à la Presqu’île

Mercredi à Teahupoo, Toahotu et Taravao, dans le cadre d’une mission de nomadisation portant sur la lutte contre les stupéfiants, les militaires...

Important incendie de forêt à la périphérie de Nouméa

Un important incendie fait rage depuis samedi sur la commune du Mont-Dore dans la banlieue de Nouméa en Nouvelle-Calédonie où pas moins de 30 000 hectares ont brûlé depuis la mi-septembre, ont indiqué lundi les services de secours.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X