samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – À 8 dans un abri de fortune : à la rencontre de SDF de Tahiti

Publié le

Publié le 17/11/2018 à 12:08 - Mise à jour le 17/11/2018 à 12:08
Lecture < 1 min.

Ils seraient 750 personnes SDF entre Mahina et Punaauia, dont environ 120 concentrés à Papeete selon les statistiques de l’ISPF présentées par la ministre des Solidarité Isabelle Sachet à l’assemblée. 

Plusieurs familles ont construit des abris de fortune à la frontière entre deux communes : Papeete et Faa’a. Ils sont 8 installés dans une cabane au bord de l’eau. « Il y a deux mois. On nous a expulsés de notre immeuble. Pendant l’expulsion, mon père était à l’hôpital, hospitalisé pendant 3 semaines », raconte un jeune homme.  Pas d’eau, pas d’électricité. Pour se laver, les sans-abris utilisent un robinet d’eau du skate parc situé en face.

Le jeune homme fête ce dimanche ses 33 ans dans la rue. Il est le seul à travailler et nourrit sa famille. « On mange ce qu’on peut. On pêche », raconte la mère. Elle préfère vivre dans la rue : « C’est bien le logement. Mais il faut vraiment travailler. Il y a plein de trucs à payer. Par rapport à ici où on n’a rien à payer. »

Son fils en revanche attend avec impatience des nouvelles de sa demande de fare OPH. Pour lui, la rue, « c’est provisoire, vraiment provisoire (…) On compte les jours. » 

Une réflexion est en cours sur la mise en place de structures adaptées pour les SDF et d’un parcours de réinsertion.  La création d’un nouveau centre de jour est envisagée, où tous les SDF devront s’enregistrer pour pouvoir accéder au centre d’hébergement d’urgence ou encore au centre communautaire. 
 

Rédaction web (Interviews : Esther Parau Cordette) 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu