vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Vendredi saint : les chrétiens commémorent la passion du Christ

Publié le

C’est aujourd’hui vendredi saint. Les chrétiens commémorent la passion du Christ, de sa condamnation à mort à sa mise au tombeau. Si certaines paroisses organisent des processions jusqu’à la croix de la Mission, à Arue, le chemin de croix est organisé dans la cour de la paroisse Sacré cœur pour que même les personnes âgées puissent y participer.

Publié le 15/04/2022 à 16:15 - Mise à jour le 16/04/2022 à 11:37
Lecture < 1 min.

C’est aujourd’hui vendredi saint. Les chrétiens commémorent la passion du Christ, de sa condamnation à mort à sa mise au tombeau. Si certaines paroisses organisent des processions jusqu’à la croix de la Mission, à Arue, le chemin de croix est organisé dans la cour de la paroisse Sacré cœur pour que même les personnes âgées puissent y participer.

Une vingtaine de jeunes paroissiens ont préparé une petite scène pour raconter les derniers instants du Christ. Depuis quelques années maintenant, cette journée est organisée par le groupe de jeunes de la paroisse. Une commémoration qui a attiré une centaine de personnes. C’est la première fois que Tutehau interprète Jésus et il a pris son rôle très aux sérieux : “C’est une belle expérience à vivre. Hier on a regardé un film, la Passion du Christ et par rapport à ce film, je m’en suis inspiré et je me suis laissé prendre par l’Esprit Saint.”

Loin de la culpabilité, loin du doloris, à Arue, on préfère célébrer la vie. Pour Antonio, le chrétien doit croire en l’amour du Christ envers les hommes pour se dire chrétien : “À travers les différentes stations, il y a un message que le Seigneur me donne pour me relever à chaque fois que je tombe. Un message d’amour que le Seigneur me dit : “Suis-moi, je te mènerai vers la vie.” “

Nommé en novembre dernier curé de la paroisse de Arue, le Père Eric Mace explique qu’aujourd’hui, les chrétiens ont compris le sacrifice du christ et qu’il ne sera plus jamais trahi ou abandonné, comme il l’a été par ses apôtres.  “Ce n’est pas un acte sacrificiel. Ce n’est pas une célébration de la douleur. Tout ça, c’est horrible. Et ça n’a rien à voir avec la tradition catholique. Le chemin de croix, c’est un chemin de vie où nous suivrons le Christ qui va aller jusqu’au bout de sa parole, à savoir donner sa vie pour toute l’humanité.”

La semaine sainte s’achève ce samedi soir par la veillée pascale. Ce dimanche, les chrétiens célèbreront la résurrection du Christ.

infos coronavirus