dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

Un sit in pour libérer les poissons du port de Papeete

Publié le

Publié le 23/11/2018 à 16:04 - Mise à jour le 23/11/2018 à 16:04
Lecture 2 minutes

Ils ont lancé une pétition en octobre et demandent à ce que les poissons des parcs de la Marina de Papeete soient libérés. Mais n’arrivant pas à se faire entendre du Port Autonome, ils ont décidé de passer à l’action. Une quarantaine de manifestant s’est réuni ce matin le long de la Marina avec leurs pancartes, certains menaçant même de se mettre à l’eau pour découper les cages eux même.
 
Les associations s’inquiètent des conditions dans lesquelles évoluent les poissons, des conditions qu’ils jugent inhumaines. Le parc se situe juste au niveau de deux exutoires des eaux pluviales de la ville de Papeete. Et selon les associations, les mois à venir seraient déterminants. Sur les réseaux sociaux un groupe qui compte plus de 4 000 personnes s’est déclaré contre le parc à poissons et souhaite leur libération. si jamais le Port autonome reste sourd à nos revendications, pas mal de personnes sont prêtes à plonger et couper les cages pour libérer les poissons”, assure Moana Van Der Maesen, président de l’association « Nana sac plastique ». Bien que peu enclin à ce type d’action, il estime que sur le nombre de personnes inscrites sur la page FaceBook certaines n’hésiteront pas à franchir le pas.
 
Pour lui, si la situation perdure pas mal d’actions pourraient être envisagées. “Je vais pas annoncer à la télé ce que l’on compte faire, mais on a pas mal d’idées en cours. Notre but est de réveiller les consciences. Nous sommes de plus en plus nombreux et cela va monter en puissance jusqu’à ce que l’on soit entendu et que l’on réussisse à faire libérer ces poissons.”
 
La rédaction de TNTV a tenté de contacter les services du port autonome mais sans succès, le directeur étant en métropole, tout comme le ministre de l’équipement que nous avons joint par téléphone. Le port autonome indique sur son site qu’une « étude sur les perspectives d’évolution du parc sera lancé fin 2018 dans le but d’améliorer l’habitat » de ces poissons.
 
 

Rédaction web avec Hitiura Mervin.    

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Puunui : trop de maisons, pas assez d’eau

Sur les hauteurs de Puunui, la pression de l’eau ne cesse de diminuer. En plus de la sécheresse, depuis 18 ans, le nombre d’habitations implantées sur ce domaine agricole, a explosé.

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV