dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Trois projets hôteliers sur Tahiti, Bora Bora et Taha’a présentés au Pays

Publié le

Le président Edouard Fritch a reçu, vendredi matin, en compagnie de la ministre du Tourisme Nicole Bouteau, le promoteur hôtelier Joël Allain venu présenter trois projets hôteliers implantés respectivement sur les îles de Bora Bora, Tahiti et Taha'a. Ces projets représentent à eux trois un peu plus de 200 clés.

Publié le 07/11/2020 à 9:10 - Mise à jour le 07/11/2020 à 9:10
Lecture 2 minutes

Le président Edouard Fritch a reçu, vendredi matin, en compagnie de la ministre du Tourisme Nicole Bouteau, le promoteur hôtelier Joël Allain venu présenter trois projets hôteliers implantés respectivement sur les îles de Bora Bora, Tahiti et Taha'a. Ces projets représentent à eux trois un peu plus de 200 clés.

Hôtel Bloody Mary’s Bora Bora

Le porteur de projet a présenté un point d’avancement ainsi que les visuels du projet hôtelier Bloody Mary’s Bora Bora situé dans le district de Nunue. Le restaurant Bloody Mary’s, dont la renommée n’est plus à faire sur le plan international, est le cœur du projet autour duquel le resort se développe.

Le projet comprend 53 unités réparties sur le flanc de colline, le littoral et le lagon. Le complexe proposera des villas, des bungalows ainsi que quelques unités en bâtiments collectifs. Un espace nautique permettra d’accueillir la clientèle de la plaisance ainsi que des croisiéristes qui viendront profiter du restaurant.

Ce complexe dont le coût de réalisation est estimé à 3,5 milliards de Fcfp viendra développer l’offre d’hébergement 4 étoiles sur l’île de Bora Bora. Cette gamme d’hôtels est plébiscitée par les tour-opérateurs européens notamment. Le permis de construire est en cours d’obtention et devrait permettre un démarrage des travaux début 2021. Les travaux devraient durer deux ans. En phase d’exploitation, ce sont 70 emplois qui seront créés.

Hôtel Tupaia Airport à Faa’a

Le second projet concerne la réalisation d’un hôtel 3 étoiles dans la commune de Faa’a au-dessus de la sortie ouest de l’aéroport. Il s’agira d’un hôtel d’une capacité de 81 unités, dans un immeuble moderne, qui accueillera tant les voyageurs en transit vers les îles ou de retour de leur séjour insulaire, les personnels navigants des différentes compagnies aériennes qui desservent la Polynésie, mais également de la clientèle d’affaire.

L’hôtel devrait générer 65 emplois en phase d’exploitation. Les bâtiments proposeront également deux niveaux de bureaux déjà quasiment tous réservés ainsi que des parkings (près de 200 places). Le coût global de l’investissement est de 3 milliards de Fcfp. Le permis de construire a été déposé et les travaux de terrassement démarreront en mai 2022. Ce projet a reçu un accueil très favorable du maire de la commune de Faa’a. La partie architecturale et la maîtrise d’œuvre de ces deux projets ont été confiées au cabinet Tropical Architecture de Pierre Lacombe.

Complexe hôtelier sur le motu Tehotu à Taha’a

Prévu dans sa phase travaux en 2023, un projet de resort 5 étoiles + de 75 villas de haut standing est en cours de conception. Localisé sur le motu Tehotu à Taha’a, le domaine qui s’étend sur 1 hectare dispose d’un littoral de près d’1 kilomètre constitué d’une plage de sable de blanc. Des discussions, bien avancées, sont en cours avec une grande enseigne hôtelière pour l’exploitation et la commercialisation du resort. Le promoteur a pour ambition de démarrer la phase travaux en 2023. 30 mois seront nécessaires pour finaliser le resort. Le cabinet d’architecte désigné pour ce projet est l’agence DL2A de Didier Lefort qui connaît bien la Polynésie.

L’ouverture est envisagée en 2026. L’ambition du porteur de projet est de préparer, avec le soutien du Pays et la commune, la formation des futurs employés de l’hôtel au nombre de 340 qui seront majoritairement de Taha’a. « Je crois particulièrement dans le potentiel de l’île de Taha’a, qui est non seulement luxuriante, authentique, dont le lagon est préservé, mais surtout dont la population est extrêmement attachante et accueillante », a conclu Joël Allain.

Dans un contexte particulièrement difficile notamment pour l’industrie touristique, le président du Pays a quant à lui chaleureusement remercié le promoteur pour la poursuite de ces projets qui permettent de se tourner vers l’avenir et de préparer les années de reprise qui viendront à n’en pas douter lorsque la crise sanitaire mondiale sera derrière nous.

infos coronavirus

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :