mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Travaux de l’OPH à Hotuarea : aucune source n’a été obstruée

Publié le

Dans un communiqué publié ce jour, l'OPH indique que contrairement à ce qui a été indiqué sur les réseaux sociaux et dans certains médias, aucune source n’a été obstruée et aucune habitation n’a subi d’inondation, suite aux travaux de terrassement effectués à Hotuarea.

Publié le 06/11/2020 à 14:17 - Mise à jour le 06/11/2020 à 14:23
Lecture 2 minutes

Dans un communiqué publié ce jour, l'OPH indique que contrairement à ce qui a été indiqué sur les réseaux sociaux et dans certains médias, aucune source n’a été obstruée et aucune habitation n’a subi d’inondation, suite aux travaux de terrassement effectués à Hotuarea.

Le 4 novembre dernier l’association Hotuarea Nui, par la voix de son président, avait alerté les médias en déplorant « l’enterrement » d’une source par l’OPH alors que le projet, mûri en concertation avec les associations et les habitants de la zone Hotuarea, la commune de Faa’a, les autorités du Pays et l’OPH, prévoit la sécurisation de cette zone inondable et la mise en valeur des sources présentes.

L’OPH s’est donc rapidement déplacé sur le chantier avec les principaux protagonistes de l’opération, le maître d’œuvre et l’entreprise chargée des travaux, pour constater les travaux de terrassement effectués et confirmer qu’aucune source n’a été obstruée et aucune habitation n’a subi d’inondation.

En effet, c’est à l’occasion des travaux d’assainissement du terrain afin de permettre le drainage des eaux, que momentanément le niveau d’eau s’est élevé. L’eau s’est ensuite écoulée jusqu’au niveau de la dalle du garage d’une maison d’habitation, située en dehors de la zone de chantier, sans toutefois l’inonder.

La source en question, localisée elle aussi en dehors de la zone de chantier, a bien été préservée, contrairement à ce qui a été relayé dans certains médias par une photo illustrant une tranchée de drainage et non la source elle-même.

Dans le cadre de ce projet, les eaux de sources actuellement présentes sur le site seront captées et valorisées pour l’arrosage des parties communes des résidences ainsi que pour la réalisation d’un bassin situé au cœur d’un parc paysager qui intégrera également des jardins partagés.

De même, la source « emblématique » située au pied de la falaise de Outuaraea, c’est-à-dire en dehors de la zone d’opération, est préservée et les enfants continuent de s’y baigner.

Les travaux de préparation du terrain s’inscrivent dans le cadre de l’opération « HOTUAREA » consistant à terme en la construction de 100 logements, en deux tranches : la première tranche, qui vient de démarrer, prévoit la livraison de 48 premiers logements d’ici 3 ans. Cette première tranche de travaux est dotée d’un budget de près de 1,2 milliard de Fcfp, financé par l’État et le Pays au titre du Contrat de Projet n°2.

À terme, l’opération « HOTUAREA » a pour but de reloger plus de 200 familles vivant dans des conditions insalubres et dans l’emprise de la zone de sécurité aéroportuaire.

L’OPH, dans le cadre de son programme d’investissement, mène actuellement 11 opérations en chantier représentant 299 logements et 8 opérations en phases études pour 300 logements dont les chantiers démarreront dès l’année prochaine.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.