lundi 26 juillet 2021
A VOIR

|

Titioro : début de construction d’une résidence sociale de 24 logements

Publié le

Le président Édouard Fritch et le ministre du Logement Jean-Christophe Bouissou ont procédé, lundi après-midi, à la pose de la première pierre de l’opération « Titioro Iti » dans la commune de Papeete. Les travaux sont prévus de s'étaler sur 19 mois.

Publié le 12/07/2021 à 16:43 - Mise à jour le 12/07/2021 à 16:43
Lecture 2 minutes

Le président Édouard Fritch et le ministre du Logement Jean-Christophe Bouissou ont procédé, lundi après-midi, à la pose de la première pierre de l’opération « Titioro Iti » dans la commune de Papeete. Les travaux sont prévus de s'étaler sur 19 mois.

Le président a souligné le fait que cette résidence privilégie le “mieux vivre ensemble”, le confort de vie des futurs locataires, tout en alliant qualité énergétique et environnementale du bâtiment.

Cette opération sera réalisée sur la partie plane de 1400 m² d’un terrain totalisant une superficie de 3 050 m², situé dans la vallée de Titioro, à Papeete. Elle sera composée de 24 logements collectifs en R+5, de 8 F3, 12 F4 dont 1 pour PMR (personnes à mobilité réduite) et 4 F5, destinés à la location simple pour les familles aux revenus inférieurs à 2 SMIG. Elle comprend également l’aménagement de 37 places de stationnement, dont 24 couvertes, d’un local 2 roues sécurisé, et la réalisation d’un local associatif et d’une aire de jeux.

La maîtrise d’œuvre du projet a été confiée au groupement Island Studio Architecture, PI, Néonergie et H20 à l’issue d’un concours d’architecture. Le projet a obtenu un permis de construire le 23 février dernier et les travaux peuvent aujourd’hui démarrer pour un délai prévisionnel de construction de 19 mois.

Le coût total de cette opération est estimé à 725 727 894 Fcfp, dont 82 298 615 Fcfp pour le foncier, financé à 100% par le Pays, 35 000 000 Fcfp pour la phase études, financée à 100% par le Pays, 30 000 000 Fcfp pour la sécurisation des talus, financée à 100% par le Pays, et 578 429 279 Fcfp pour la phase Travaux, financée à 50% par l’État et 50% par le Pays.

Au total, ce sont 14 entreprises du bâtiment qui seront ainsi mobilisées pendant les 19 mois de travaux prévus.

infos coronavirus