dimanche 9 août 2020
A VOIR

|

Tahiti Air Charter desservira Maupiti depuis Raiatea et Bora Bora

Publié le

Le Conseil des ministres a approuvé ce mercredi un projet d’arrêté portant modification de la licence de transporteur aérien de la compagnie Tahiti Air Charter pour lui permettre d’effectuer des liaisons aériennes régulières entre Maupiti, Raiatea et Bora Bora.

Publié le 17/06/2020 à 14:41 - Mise à jour le 17/06/2020 à 15:55
Lecture 2 minutes

Le Conseil des ministres a approuvé ce mercredi un projet d’arrêté portant modification de la licence de transporteur aérien de la compagnie Tahiti Air Charter pour lui permettre d’effectuer des liaisons aériennes régulières entre Maupiti, Raiatea et Bora Bora.

L’opérateur a été sollicité par les autorités du Pays durant la période de confinement pour assurer des vols d’évacuations sanitaires entre les îles Sous-le-Vent.

Constatant une amélioration de la situation sanitaire, le Pays a décidé de mettre fin au confinement des populations des îles de Polynésie française depuis le 21 mai 2020. Depuis la reprise des vols domestiques réguliers, la desserte aérienne aux Raromatai, particulièrement celle de l’île de Maupiti, est fortement souhaitée par la commune et les services du Pays.

L’hydravion reconfiguré en version terrestre :

La reprise des lignes régulières par Tahiti Air Charter entre Maupiti et les autres îles Sous-le-Vent permettra la reprise économique des pensions de famille, et de maintenir les emplois, puisque des touristes, aussi bien locaux qu’internationaux pourront être transportés depuis Bora Bora ou Raiatea vers Maupiti.

Tahiti Air Charter va donc proposer un programme de vols 3 fois par semaine à bord de son appareil Cessna 208 Caravan, équipé de flotteurs, d’une capacité maximale de 7 passagers, sur une première période de 6 mois. Pour ce faire, l’avion a été reconfiguré en version terrestre, ce qui permet de faciliter l’embarquement des passagers mais aussi d’augmenter la charge offerte pour ces vols et la vitesse de l’avion.

Ainsi, la compagnie proposera très prochainement un programme de vols réguliers entre Raiatea, Bora Bora et Maupiti les lundis, mercredis et vendredis. Deux rotations seront opérées dans la journée avec un premier départ de Raiatea à 7 heures, et un dernier retour à 17 heures. Cette amplitude permettra, par exempl,e à la population de Maupiti de se rendre à Raiatea sur une journée pour des examens médicaux ou des soins

Si les essais de fréquence et de vols s’avèrent satisfaisants, le Pays envisage favorablement de pérenniser ce programme.

Tahiti Air Charter

Discover Tahiti Air Charter, the Polynesian seaplane airline//Découvrez Tahiti Air Charter, la compagnie polynésienne d'hydravions🎬 Matarai – glbdesign – Tahiti Air Charter#TahitiAirCharter #flyTAC #CessnaCaravan #seaplane #matarai #GregoireLeBacon #lovetahiti

Posted by Tahiti Air Charter on Friday, April 6, 2018


Tous les vols sont commercialisés en aller simple et il faudra compter 15 000 Fcfp pour un Raiatea-Maupiti, 10 000 Fcfp pour un Bora Bora-Maupiti, et 9 000 Fcfp pour un Raiatea-Bora Bora. En plus de ces tarifs de base, des réductions seront proposées aux résidents des îles, aux enfants et aux bébés.

En dehors de ces vols réguliers, l’avion restera disponible pour des vols découverte dans les îles Sous-le-Vent et des vols privés à la demande en Polynésie.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV