lundi 25 octobre 2021
A VOIR

|

Tahaa : les transports scolaires toujours en grève

Publié le

Les GIE qui assurent le ramassage des élèves ont fait grève ce lundi matin et ce malgré plusieurs échanges avec le ministère de l’Education. Les transporteurs réclament toujours le paiement de la période de confinement.

Publié le 20/09/2021 à 16:54 - Mise à jour le 22/09/2021 à 10:07
Lecture < 1 min.

Les GIE qui assurent le ramassage des élèves ont fait grève ce lundi matin et ce malgré plusieurs échanges avec le ministère de l’Education. Les transporteurs réclament toujours le paiement de la période de confinement.

7h30 ce lundi matin à la Cité scolaire de Haamene, aucun truck à l’horizon. La grève des sociétés chargées du transport scolaire est effective. Près de 800 élèves sont concernés. Les parents s’adaptent à la situation. “Aujourd’hui on a décidé de les amener en voiture”, confie une maman. “Il faut faire avec (…) On se débrouille. C’est pour leur éducation”, se résigne une autre.

Dans les écoles, beaucoup d’élèves manquent à l’appel. À Patio par exemple, sur 250 élèves 166 sont absents. Face à ce constat, la commune tente de trouver une alternative. Patricia Amaru, mairesse de Tahaa, indique avoir contacté le “président des transporteurs des deux GIE pour lui dire de venir à la mairie après leur réunion.”

Lire aussi – Tahaa : toujours pas de transport scolaire annoncé, la ministre fait le point

La commune indique n’avoir “aucun moyen” de compenser l’absence de transports scolaires. “Des voitures, on en a. je pense qu’on peut pêcher par ci par là. Mais le souci, c’est que l’assurance est sur les trucks des transporteurs scolaires. Donc c’est là où je suis bien coincée.”

Côté grévistes, les GIE Terehau et Tiamahana se sont réunis toute la matinée pour affiner leur requête…. Deux propositions en sont ressorties. Ils demandent le règlement de la période de confinement ou alors l’attribution d’une compensation financière pour supporter les charges. La rencontre entre le maire et les transporteurs s’est tenue cette après-midi. Aucune solution n’a été trouvée. Le maire a demandé l’intervention d’un représentant de la DGEE pour tenter de régler cette situation.

Rédigé par

infos coronavirus