jeudi 18 août 2022
A VOIR

|

Religion : comment renouveler la liturgie en Polynésie

Publié le

Les catholiques de Polynésie devaient célébrer le Jubilé de l’école des Katekita il y deux ans, mais la pandémie en a décidé autrement. Finalement, c’est cette semaine à l’école de la Mission, que la restitution des travaux se fera. Le thème la liturgie et son renouvellement.

Publié le 05/07/2022 à 10:43 - Mise à jour le 05/07/2022 à 10:46
Lecture < 1 min.

Les catholiques de Polynésie devaient célébrer le Jubilé de l’école des Katekita il y deux ans, mais la pandémie en a décidé autrement. Finalement, c’est cette semaine à l’école de la Mission, que la restitution des travaux se fera. Le thème la liturgie et son renouvellement.

L’événement regroupe les dirigeants Catholiques, issus des cinq archipels de la Polynésie. “Nous voilà aujourd’hui avec les résultats qui sont remontés et l’Evêque a voulu que cette semaine soit une semaine qui rassemble prêtres, diacres, katekita, tauturu katekita et ministres de la communion pour le rendu et le premier rendu c’est au niveau de la liturgie quand le prêtre est absent. Parce que dans l’Eglise catholique il y a la messe. Et s’il n’est plus là il n’y a pas de messe. Est-ce qu’on va les abandonner ? On avait une façon de célébrer. Mais le temps est là. Il nous ramène aussi à trouver comment on peut susciter une plus grande participation, un plus grand appel à la sainteté”, explique le diacre Médéric Bernardino.

Pour le Père Joël Aumeran, “cette réunion d’une semaine est une réunion d’information et de formation pour une continuité dans la réforme, dans le renouveau de la liturgie pour les offices où il n’y a pas de prêtres (…) Chaque dimanche ou dans la semaine de temps à autre, nous faisons un temps de prière que nous appelons aussi la liturgie ou l’office, la prière communautaire. Et quand il n’y a pas de prêtre, c’est le katekita, le tauturu katekita ou le tavini qui assure, qui anime ces prières. Il y a un déroulement à respecter, un sens à donner. L’objectif essentiel c’est que la communauté reste dans sa foi, dans l’espérance et dans la charité.”

Environ 500 personnes étaient présentes ce lundi pour la première journée de réunion.

infos coronavirus