jeudi 16 septembre 2021
A VOIR

|

Raiatea : des élèves internes positifs à la covid isolés

Publié le

Depuis la rentrée des classes, des cas de covid ont été détectés parmi les élèves du lycée professionnel d’Uturoa. Face à ce constat, les parents d’élèves sont impuissants. Le retour de ces enfants dans leur foyer est impossible. Seule alternative : leur placement dans les centres communautaires de Uturoa.

Publié le 18/08/2021 à 10:06 - Mise à jour le 18/08/2021 à 15:24
Lecture < 1 min.

Depuis la rentrée des classes, des cas de covid ont été détectés parmi les élèves du lycée professionnel d’Uturoa. Face à ce constat, les parents d’élèves sont impuissants. Le retour de ces enfants dans leur foyer est impossible. Seule alternative : leur placement dans les centres communautaires de Uturoa.

Dès que le résultat au test covid est positif, les internes des Îles Sous-le-vent sont isolés dans l’un des deux centres communautaires de Uturoa. Un logement dédié aux élèves qui ne peuvent être isolés dans leur foyer. Une solution pour éviter la contamination.

“On a déjà prévu de les héberger dans les centres communautaires. Il y a des places réservées à cet effet. Ils ont donc la possibilité, puisqu’ils ne peuvent pas rentrer dans leur lieu de résidence, de s’isoler pendant les 10 jours nécessaires dans ces centres communautaires”, explique Thierry Beylier, chef de la subdivision santé des Îles Sous-le-vent.

“En même temps, ce que nous avons convenu avec les établissements scolaires, en particulier avec le lycée d’Uturoa et le lycée professionnel, on a une zone tampon qui est à l’intérieur de l’école et qui permet effectivement aux élèves de s’isoler des autres élèves de l’école pour pouvoir attendre le résultat de leurs tests, sans que ça puisse mettre en danger la sécurité des élèves”, détaille Thierry Beylier.

Depuis la rentrée des classes, 14 adolescents de Maupiti et Huahine y sont confinés. Dans les centres, ils sont logés, nourris et peuvent participer à quelques activités. Les internes étant mineurs, un animateur assure l’encadrement de ces jeunes. “Une association les surveille, puisque ce sont des mineurs. Elle se charge de les surveiller pendant l’intégralité de leur séjour“, indique le chef de la subdivision santé des Îles Sous-le-vent.

Les parents d’élèves de Huahine et Maupiti sont inquiets et demandent la fermeture des établissements scolaires ainsi que le retour de leurs enfants. Une campagne de vaccination à destination des élèves de plus de 16 ans est en préparation dans les établissements des Raromatai. Les élèves auront le choix de se faire vacciner ou pas.

infos coronavirus